14
Dim, Aoû

Décès de Luc Montagnier

Articles
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Luc Montagnier est décédé ce 8 février. Pourquoi a-t-il fallu attendre deux jours pour en avoir la confirmation ? Les médias veulent-ils faire oublier que ce spécialiste de tout premier plan de la recherche sur les virus et les vaccins était opposé aux vaccins anticovid ? Prix Nobel pour la découverte du virus du sida en 1983, directeur de l’institut Pasteur de 1991 à 1997, il considérait la vaccination anticovid comme « une faute médicale ».

Luc Montagnier est décédé ce 8 février 2022. C’était un homme apprécié de tous, ceux qui l’ont rencontré se souviennent de sa gentillesse, sa générosité et sa sincérité. Décrié par certains, il eut pourtant une vie bien remplie au service de la recherche médicale.

Une carrière au plus haut niveau, un prix Nobel

Né en 1932 à Chabris près de Tours, en France, il fut diplômé de la prestigieuse faculté des sciences de Paris et choisit très tôt de se spécialiser dans la virologie, grâce à l’approche moderne de la biologie moléculaire.

Au cours de sa carrière académique au plus haut niveau, notamment au CNRS, dont il deviendra directeur émérite, il fit de nombreuses découvertes. Il découvrit ainsi la forme réplicative des virus à ARN, fit avancer de façon déterminante la connaissance des rétrovirus, et surtout fut le premier à isoler le virus du sida en 1983 . C’est pour cette découverte qu’il recevra en 2008 le prix Nobel de médecine.

L’un des plus grands spécialistes des vaccins

Luc Montagnier travailla longtemps à l’Institut Pasteur, fondation à la renommée mondiale spécialisée dans l’étude des virus et des vaccins. Il en fut de 1991 à 1997 le directeur. Il fut ensuite directeur du centre de biologie moléculaire et cellulaire au prestigieux Queens College de l’université de New York [2].

Son travail assidu pour comprendre et lutter contre les virus et en particulier le virus du sida, lui valut de recevoir de nombreux prix, dont la légion d’honneur [3]. Unanimement reconnu, il fut Docteur émérite de l’université de Bologne, de Louvain, de Londres, de Montréal et bien d’autres.

Rejeté pour sa recherche de nouvelles approches thérapeutiques ?

Il concentra son travail sur la compréhension des effets pathogènes des virus et proposa de nouvelles approches thérapeutiques [4]. Celles-ci ne lui valurent pas que de la sympathie de la part de ses collègues. Certains, souhaitant peut-être privilégier coûte que coûte les thérapies médicamenteuses classiques et les vaccins, ont, à la fin de sa vie, déclaré que son travail n’était tout compte fait pas crédible [5].

Est-ce pour cela que sa mort n’a été confirmée qu’avec deux jours de retard par les médias traditionnels ? De nombreuses personnes sont ainsi restées dans le doute. Ceux qui avaient appris à le connaître personnellement et l’appréciaient, mais aussi ceux qui suivaient ses recommandations éclairées quant à la crise covid.

Une voix respectée lors de la crise covid

Il fut en effet l’un des premiers à comprendre que le virus avait été fabriqué artificiellement en laboratoire en Chine [6], et l’un des premiers à montrer la dangerosité des campagnes de vaccinations généralisées, avec notamment le risque de créer de nouveaux variants.

Il avait déclaré sans ambiguïté « la vaccination à grande échelle contre le covid est une énorme erreur et une faute médicale » [7].

Son expérience et son expertise faisaient de lui une voix qui restait très respectée malgré les critiques qu’il pouvait subir. Le monde vient de perdre l’un de ses esprits les plus éminents et les plus intègres dans le domaine médical et nous ne pouvons que nous joindre à cette grande tristesse.

 

Par Nicolas Mertens, journaliste chez BAM !


Luc Montagnier, Des virus et des hommes, Odile Jacob, 1994

2] https://www.encyclopedia.com/people/history/historians-miscellaneous-biographies/luc-montagnier

3] https://www.futura-sciences.com/sante/personnalites/medecine-luc-montagnier-764/

4] Luc Montagnier, Michel Niaussat et Philippe Harrouard, Le Nobel et le Moine : dialogues de notre temps, Libra Diffusio, 2009

5] « Vaccins : décryptage de l’étrange conférence de presse des professeurs Luc Montagnier et Henri Joyeux », Sciences et Avenir, 20 novembre 2017

6https://www.youtube.com/watch?v=zvIfBvIXJ7Q

7] https://vimeo.com/549102042

Categories: Nicolas Mertens

Enlève 99.99% de mensonges