Les rapports concordent et relèvent une suspicion d'effet secondaire pour 5000 injections de vaccin anti-covid [1] [2]. Une étude des plus sérieuses sortie le 12 septembre 2022 se base sur le nombre d'effets secondaires graves relevés pour prévoir le risque représenté par le vaccin anti-covid pour les plus jeunes [3]. Le gouvernement et les médias semblent nier ces réalités. Les questions sont pourtant légitimes. Quels sont au juste ces effets secondaires graves ? Et quelle est leur prévalence ? BAM! répond de la façon la plus objective possible, en se basant exclusivement sur les données officielles.

Début juillet, la Société Scientifique de Médecine Générale proposait aux médecins généralistes un webinaire intitulé : « Une dose de rappel pour des vacances sereines : situation épidémiologique »[1]. Le présentateur principal était Jean-Michel Dogné, Directeur du département de pharmacie de l’Unamur, expert en pharmacovigilance à l’AFMPS[2] et nommé membre du Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS) de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au début de l’année 2020.

BAM!-DETOX*

Mal comprises, les données de pharmacovigilance sont souvent confondues avec les risques d’effets secondaires. Afin de vous éviter de tomber dans le panneau, BAM! vous explique la différence et ce qui se cache derrière un terme encore inconnu il y a peu : la pharmacovigilance.

BAM!-DETOX*

Le docteur Alain Collignon, chirurgien vasculaire, suspendu par l’ordre des médecins en mai 2022, nous livre dans une vidéo « documentaire », les faits de corruption survenus en 2020 et 2021 autour de l’hydroxychloroquine, le fameux Lancetgate qui mit au ban de la médecine un médicament utilisé depuis 60 ans.

Il nous rappelle avec force que les médecins ont été écartés de leurs malades durant cette crise, empêchés de soigner, laissant les malades seuls, aux prises avec un virus respiratoire, du jamais vu dans l’histoire de la médecine.

Ma vie a basculé… Janvier 2022

Je m’appelle Augustin. J’aurai 14 ans dans deux mois. Tout roulait pour moi, j’étais sportif et je me donnais à fond dans mon club de hockey. Je rêvais même un jour de devenir un Red Lion. On peut rêver dans la vie. Ne voulant pas me mettre en difficulté pour entre autres m’adonner à ma passion, j’ai choisi de me faire vacciner. J’attrape le Covid 2 semaines après ma 2e dose mais ne me pose pas trop de soucis.

Puis quelques jours plus tard, l’enfer a commencé. Ma tête me fait atrocement souffrir. Je suis incapable d’aller à l’école car j’ai mal partout dans le corps, si fort que mes nuits ne sont pas réparatrices et je suis extrêmement fatigué. Le brouillard cérébral s’installe et m’empêche de me concentrer et de retenir les choses. Mes jambes se raidissent tellement que pendant les quatre mois qui suivent, je ne pourrai plus les plier du tout. Je ne supporte pas qu’on les effleure tant chaque contact est une véritable décharge électrique. Je marche avec énormément de difficultés.