Depuis le début de la crise covid, l’OMS accélère le processus de mise en place d’une politique d’uniformisation en matière de prévention, de préparation et de réponse face aux pandémies, qui tend à légalement supplanter la souveraineté des États Membres en matière de santé publique. Où en est le traité en préparation et quelles sont les marges d’action pour empêcher son adoption ? Une enquête exclusive de BAM! qui suit pas à pas les tractations en coulisse.

L’enquête d’« Inside Corona », de Thomas Röper (2022) [1] a permis, entre autres, de mettre à jour le fonctionnement des réseaux d’ONG dans la nébuleuse de la pandémie de covid. Le journaliste indépendant allemand y raconte avec force détails les réseaux d’influence à l’œuvre, où les ONG ne sont pas si indépendantes qu’elles pourraient le laisser croire. Une lecture indispensable pour ceux qui croient encore au désintéressement des « experts », porte-voix d’intérêts moins avouables qui pèsent sur toutes les décisions politiques et l’opinion publique.

La RTBF décide de doucement lever le voile sur les possibles effets secondaires funestes des vaccins anti-Covid, comme le syndrome de Guillain-Barré. On attend encore l'article de la RTBF sur les insuffisances respiratoires et cardiaques chroniques graves, les AVC, les crises cardiaques, les attaques cérébrales causant pertes auditives et visuelles, les embolies et thromboses, les développements d'arthrite et diminutions de plaquettes provoquant des saignements.

Ce 22 octobre, l’ancien présient Hu Jintao, qui présente des signes de sénilité semblables à ceux de Joe Biden[1], a été escorté manu miltari vers la sortie[2], au beau milieu de la session de cloture du 20ème congrès du parti communiste chinois. Xi Jinping a-t-il voulu, par cette éviction spectaculaire, envoyer un message à Joe Biden, à l’Amérique, et au monde?

Chaque année à cette période, des images de visages monstrueux, de bave, de sang et de regards méchants remplissent notre espace public et, du coup, nos psychés.

L’année en Occident se rythme de fêtes autrefois religieuses (voire spirituelles) devenues hautement commercialisées : Noël en hiver, Pâques au printemps et Halloween en automne.

Peu à peu, ces fêtes se sont vidées de leur sens collectif, spirituel et symbolique pour ne rester que des opportunités très lucratives qui nous entretiennent dans des habitudes consuméristes sans nous enrichir sur d’autres plans.

 Alors que l’on parle de futures pandémies, quelles leçons tirons-nous de celle du COVID-19 ? Elle s’est répandue mais pas répartie de façon comparable partout sur Terre, au moins en termes d'impact. L'Afrique s’en est mieux sortie, et a déjoué les prédictions alarmantes d'intervenants qui ne sont pas forcément africains. Cette différence majeure et peut-être éclairante ne suscite pourtant pas l'attention frappante des autorités et médias de l’ouest européens. Voici une proposition : s'inspirer de l'Afrique, avec une attitude humble et curieuse, et anticiper les crises de Demain. Il en est temps.

Plus d'articles...