V'la Aut'chose
Les chroniques de Sophie

Paris la ville lumière, subit depuis peu une infestation de rats,
Pardon!!! de “surmulots“.
Et chez nous?

“ 60 ans après le Printemps silencieux, les pesticides ravagent toujours notre environnement[1] “
Rachel Carson a donné un avertissement important au monde en 1962 avec la publication de son célèbre livre « Silent Spring ». Cela a conduit à l'interdiction très nécessaire du DDT et d'autres produits chimiques hautement toxiques. Mais le système n'a pas changé.

Alors qu'elle se présente volontiers comme un chantre des énergies propres, l'Allemagne continue d’extraire et de brûler massivement le lignite, qui est l'un des carburants carbones les plus polluants qu'il soit[1]. Pour ce faire, de gigantesques exploitations à ciel ouvert s'étendent en entraînant l'expropriation de dizaines de milliers de personnes[2].

Dans une consultation publique, disponible encore jusqu’au 22 juillet 2022, la Commission Européenne demande l’avis des citoyens européens sur l’avenir de la réglementation des OGM de dernière génération, les Novel Genomic Techniques (NGT, fr. Nouvelles Techniques génomiques, NTG [1]). Seulement, comme on a pu l’observer lors de la consultation publique sur la vaccination en 2018, un certain biais pro-NTG est palpable. Pour la Commission, la question semble déjà tranchée : les NTG échappant aux réglementations OGM actuelles vont arriver. « Que vous en vouliez ou non, peu importe, signez là s’il vous plait. »

Les agriculteurs néerlandais se mobilisent depuis le 10 juin contre les mesures visant à diminuer les émissions d’azote de 70 % à l’horizon 2030. Selon eux, ces mesures environnementales mèneraient à une diminution de leurs élevages de 30 %, ce qui serait bien évidemment une catastrophe économique pour eux. La police a tiré à balles réelles pour disperser les manifestants ce week-end. Dans toute l’Europe, des manifestations éclatent contre ces mesures qui visent à atteindre les critères que se sont fixés les Etats-membres de l’UE. Aux Pays-Bas, paysans et agriculteurs seraient particulièrement impactés par ces mesures, sans qu’il ne semble y avoir de réelles alternatives pour eux. Ils bloquent depuis plusieurs jours des centres d’approvisionnement, ce qui crée des pénuries dans les supermarchés. 

Plus d'articles...