Je commence par des points de suspension. Je marque mon ahurissement ou mon dégoût, je ne sais pas, je ne sais plus. Je vous laisse le lien vers l'article et le reportage qui me fait ne plus savoir quoi penser et comment peut-on faire l'apologie de ces actes...

Je faisais partie de la rafle post-manifestation qui a été opérée par les forces de l’ordre ce dimanche, dernier jour de janvier, aux alentours de 15h30, aux pieds du Mont des Arts.  A toutes fins démocratiques utiles, je voulais vous en rapporter le témoignage.

Quel est le but poursuivi par les mesures gouvernementales anti-covid ? S’agit-il de protéger la santé des citoyens ? Ou d’éviter l’engorgement des hôpitaux ? Ou d’aplatir la courbe des contaminations ? Dans ce contexte d’incertitude, notre droit fondamental à la santé est-il encore respecté ?

Voilà près d'un an que cette crise sanitaire (politique?) nous enferme dans une société de plus en plus déprimée, où nos concitoyens se retrouvent poussés dans leurs derniers retranchements, perdent leur travail, font faillite, s'ôtent la vie, où nos enfants sont bouleversés par des mesures toutes plus incompréhensibles les unes que les autres, chacun fait comme il peut avec ses propres armes.

Chacun s'adapte...

Et si on créait des groupes de cohérence ?

Le docteur Louis Fouché est devenu en quelques mois le visage et la voix de milliers de Français qui ne veulent se contenter de la version officielle de ce que nous vivons. Fort d'une intelligence vive, il démonte régulièrement les propos des médecins et journalistes sur les plateaux télé, toujours avec calme et réflexion.

Depuis un certain temps maintenant, nous entendons très souvent dans les discours politiques le mot: "ESSENTIEL". Les métiers essentiels, les déplacements essentiels, les actes essentiels, ...

OK, mais essentiel pour qui ? Pour quoi ?

Plus d'articles...