08
Lun, Aoû

Le Dr Colignon convoqué à l’Ordre des médecins le 18 janvier

Articles
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Un rassemblement citoyen aura lieu ce mardi 18 janvier à 19h45 devant le siège de l’Ordre des médecins du Hainaut [1], en soutien au docteur Alain colignon invité à comparaître à 20h. Cette convocation fait suite à une plainte introduite en mars 2021 par le Dr Michèle Gérard, infectiologue au CHU Saint-Pierre, et dont les motifs concernent la prescription d’Ivermectine, les conseils de traitement relatifs au covid ainsi qu’un discours qualifié d’« anti vaccin ».

Dans un courrier de réponse à l’Ordre , le Dr Colignon précise que ses conseils sur le traitement du covid « reposent sur des études non polluées par les conflits d’intérêts ». Il précise également que la prescription d’Ivermectine en association avec l’hydroxychloroquine et l’azithromycine se fait « après une anamnèse fouillée, après un contact verbal consciencieux avec le patient et si cela s’impose après un examen clinique ».

Il nuance aussi l’étiquette d’anti-vaccin qui lui est collée en constatant que « les vaccins contre le SRAS sont loin d’être des miracles » et qu’il n’a « jamais mis en cause leurs maigres performances, mais la façon illégale et immorale dont ils sont mis en œuvre ».

Briser l’omerta

Contacté par Bam, le docteur Colignon explique se réjouir de cette convocation, comme d’une réelle opportunité d’argumenter son point de vue et de questionner le positionnement de l’Ordre des médecins et son silence sur des points cruciaux.

Sur les traitements précoces, par exemple, il « estime que le docteur Gérard et tous les médecins qui n’ont pas prescrit ces traitements ambulatoires précoces en se limitant à calmer les angoisses de leurs patients au paracétamol jusqu’à suffocation, ne pourront pas éternellement se réfugier derrière le bouclier d’un gouvernement incompétent et d’experts compromis par des conflits d’intérêt pour justifier cet inacceptable abandon du navire ».

Questions essentielles

Le docteur Colignon compte bien profiter de son audience pour aborder des questions d’éthique médicale et de droits des patients, notamment : la transgression du secret professionnel médical dans le cadre de la crise du covid, le fait qu’en l’absence d’une obligation vaccinale, « le patient doit pouvoir y consentir librement, en étant clairement informé et sans pression d’ordre moral », ainsi que les conditions nécessaires à l’exécution de l’acte médical qu’est la vaccination.

 

Par Marley R., journaliste citoyenne chez BAM!


Lieu de rendez-vous : Rue des Archers 6b, 7000 Mons

Transcription de la plainte dans le courrier du docteur collignon publié in https://jesuismalade.org/2021/12/22/jaccuse-courrier-du-docteur-collignon-a-lordre-des-medecins-belge-suite-a-la-delation-du-dr-michele-gerard/

https://www.kairospresse.be/jaccuse/

Enlève 99.99% de mensonges