Je me permets d’emprunter ce titre à Eric Julien tellement il est révélateur de notre actualité.
Un antagonisme croissant se dessine dans notre société. Illustration didactique cette semaine.
A deux jours d'écart, dans un domaine on ne peut plus proche du vivant, celui de la Terre nourricière, le PDG de Syngenta et les étudiants d’AgroParisTech nous offrent deux approches antagonistes aux problèmes du monde.

On vit dans un monde dans lequel les menteurs sont récompensés. Les rares qui tentent de transmettre la vérité sont spoliés. Les délateurs sont les rois du trottoir, les redoutés du quartier et considérés comme des grenouilles de bénitier bienfaitrices pour la garantie de la morale sociale.

En douteriez-vous, les élections présidentielles en France ont conduit le peuple français face à un choix cornélien entre deux néo ou crypto fascismes.

AdobeStock : © Inti St. Clair

Alors que tout le monde s’accorde à dire que le vaccin n’empêche pas les contaminations (voire qu’il les favorise[1]) et que licencier le personnel récalcitrant pour éviter qu’il ne soit absent n’a aucun sens, la Commission Santé du Parlement fédéral semble finalement baissé pavillon face au Ministre de la Maladie Frank Vandenbroucke en validant le projet de loi sur l’obligation vaccinale des soignants.

Plus d'articles...