Trois petits mots à propos des myocardites qui n’existent (presque) pas

Alors que la myocardite est progressivement reconnue comme un effet secondaire du vaccin COVID, le CDC (organisme censé protéger la population) tente de montrer que le COVID provoque plus de myocardites…
Hélène Banoun, pharmacienne, biologiste et chercheuse, montre qu’il n’en est rien.

Des articles du DailyMail et du The Guardian révèlent que l'Union européenne envisage de légaliser l'installation de logiciels espions sur les téléphones des journalistes. Cette mesure vise à découvrir les sources des journalistes dans les affaires présumées d'atteintes aux intérêts de l'État. Outre le caractère arbitraire du vocable “présumées d'atteintes aux intérêts de l'État”, ce projet va à l'encontre du principe de protection des sources journalistiques. Il émane des Institutions Européennes, ce qui soulève des préoccupations quant à la préservation du bien commun et du respect des droits humains.

“Le Vif” de ce 13 avril révèle une information qui fait l’effet d’une bombe.
C'est en effet une première dans la fameuse saga des achats de vaccins Covid-19[1]: Un citoyen porte plainte au pénal contre Ursula von der Leyen pour « usurpation de fonctions et de titre », de « destruction de documents publics » et de « prise illégale d’intérêts et corruption ».

Des USA, en passant par le Royaume‑uni, la Grèce et jusqu’en France les contre‑basses inquiétantes des médias jouent de concert la même partition depuis quelques jours !

Quelles seront les tendances « été-automne 2023 » ?

Dans sa décision du 18 avril 2023, la Cour d'appel de Liège, saisie en référé, a fait intégralement droit à l’argumentation de l’ASBL Notre Bon Droit, représentée par Me Lackner et Me Despontin, contre la prolongation du CST en Wallonie à partir du 14 janvier 2022. Elle confirme donc la décision de mars 2022 prononcée par le tribunal de première instance de Namur.
Il reste à attendre les décisions des deux actions au fond (Wallonie et Bruxelles) avant de pouvoir envisager des actions collectives en responsabilité.
Nous reproduisons ci-dessous des extraits de l’article du Soir sur la décision de la Cour d'appel de Liège.

Fin janvier, la Cochrane Library publiait “Interventions physiques pour interrompre ou réduire la propagation des virus respiratoires"[1], une analyse invalidant complètement l’obligation du masque. Bret Stephens, journaliste et chroniqueur au New York Times, se demande si tout le monde reconnaîtra ses erreurs et si ceux qui ont été traités avec mépris auront droit aux excuses qu’ils méritent.

Plus d'articles...