Le Dr. Laurence Kayser convoquée à l’Ordre des médecins le 18 mai

Actions

Un rassemblement citoyen aura lieu le mercredi 18 mai à partir de 18h00 devant le siège de l’Ordre des médecins du Hainaut, Rue des Archers 6b, 7000 Mons, en soutien au docteur Laurence Kayser appelée à comparaître à 19h15.

Lors de ces derniers mois, ont comparu par ordre chronologique les docteurs David Bouillon, Gaëtane Beeckaert, Alain Colignon, Pascal Sacré. C'est donc maintenant le tour du docteur Laurence Kayser de comparaître devant l’Ordre des médecins.

Pourquoi ?
Un confrère a déposé une plainte contre elle.
La plainte ?

Le docteur Kayser a eu le tort de dire en public :
1) qu'il fallait soigner les malades du Covid et non refuser de les recevoir en les renvoyant chez eux avec du Doliprane
2) que les vaccins du Covid provoquent des effets secondaires graves chez un nombre anormalement élevé de vaccinés, et elle l'a dit en citant... les chiffres officiels !
Nous avons parlé avec le docteur Kayser. Que dit-elle ? Que nous inspire-t-elle ?

Se taire ou continuer de parler ?
Justement, puisqu'attaquée, le docteur Laurence Kayser souhaite non seulement continuer de parler mais aussi porter maintenant la parole des malades et des citoyens.
Elle profitera donc de cette comparution le 18 mai pour que les paroles soient publiques devant le plus de monde possible.
Pacifiquement, insiste-t-elle.
Elle appelle donc le public à venir la soutenir, à venir écouter les nombreux intervenants qui l'épauleront, médecins (notamment son ami le docteur Pascal Sacré), malades, citoyens,
Le docteur Kayser nous dit aussi souhaiter que ce rassemblement citoyen soit festif.

Si le docteur Laurence Kayser parle, elle agit aussi.
Ses heures de travail sont remplies par ses consultations de gynécologue... normal elle est gynécologue.
Ses soirs, ses week-ends, ses jours fériés, sont eux remplis par ses consultations de généraliste... ah parce qu'elle est aussi devenue généraliste !?

Oui, le docteur Kayser abandonne son temps libre pour soigner les malades du Covid abandonnés ailleurs.
Elle les soigne et - peut-être est-ce son plus grand tort ? - elle les guérit.
Ivermectine, Azithromycine, Zinc, Vitamine D... les classiques pour qui connaît le sujet.
Les classiques grâce auxquels on ne finit pas intubé en réa, grâce auxquels on ne finit pas tout court quand on est faible ou vieux.
Sans doute, un jour, tout finira par se savoir. Que tous les ordres en désordre ne l'oublient pas.

Généraliste soignant le Covid, gynécologue voyant chez des femmes les effets des vaccins du Covid, le docteur Laurence Kayser est ainsi au cœur de la question Covid, maladie chez les vieux, séquelles vaccinales chez des jeunes.
Car le docteur Kayser ne fait pas que citer des chiffres officiels. Les séquelles vaccinales, elle les voit au plus intime de la chair de ses patientes. Où sont leurs cycles ? *
Pour l'instant secret médical.

Gynécologue et généraliste à temps non compté, cette charge de travail lui pèse-t-elle ?
Elle dit que non. Elle dit qu'elle aime ses patients. Elle aime les écouter, elle aime les soigner.
Elle n'a pas l'air fatiguée. Elle a l'air heureuse.

Michel Caulea, citoyen, cinéaste, membre actif à BAM!

*Salut ici à l'initiative citoyenneOù est mon cycle ?, recensement de témoignages de femmes potentiellement victimes de séquelles vaccinales sur leur cycle menstruel.