Dans une lettre ouverte, un employé de la chaîne de TV allemande publique ARD critique un an et demi de reportage sur le coronavirus. Ole Skambraks travaille comme reporter et rédacteur en chef à la radiodiffusion publique depuis 12 ans.

BAM! a obtenu de Multipolar l’autorisation de publier notre propre traduction de sa lettre en français.

Je me pose beaucoup de questions sur ce que nous vivons depuis maintenant 18 mois. Tant de changements, tant de bouleversements, tant d’incompréhensions ont jalonné notre vie en si peu de temps.

© BAM! Vick

Vie Normale, le retour ?

J’ai encore un petit message à faire passer à notre Premier ministre, mais il est valable pour toute la clique dirigeante, et même dans les autres pays, puisqu’ils ne font que répéter la même chose les uns et les autres.

©"RJ JR"

N’ayez pas peur ! 

Il n’est guère de commandement plus hérétique en ces temps de terreur étatique. 
Quoi de plus divin, dans la Création, et de plus beau en nous que nos dispositions à nous envisager, à nous rassembler, à faire société et à aimer ? Pour nous, les humains, l’amour est la plus grande force de l’univers.

Nous reproduisons ci-après la lettre ouverte d’un médecin de terrain aux hommes politiques en charge de la gestion du pays, de ses régions et de ses partis. Il nous a semblé opportun de la publier ici et maintenant, car elle évoque les effets pervers de la stigmatisation des personnes non-vaccinées et de l’instauration d’un pass sanitaire (appelé Covid Safe Ticket en Belgique). Ce médecin évoque également les nombreux retours de terrain sur les effets secondaires sévères des vaccins anticovid, qui ne sont pas rapportés. Il propose enfin de faire marche arrière sur le pass sanitaire à cause de ses énormes dégâts collatéraux sur la société et de le remplacer par des tests rapides. Pour lui, il est clair que la vaccination ne doit pas servir à justifier une surveillance de masse. Plutôt qu’une campagne de vaccination massive à l’aveugle, il propose que la vaccination redevienne un acte médical, prévu par un médecin traitant après évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque.

Le « vaccin », ça commence à bien faire !

Là, les gars, vous avez dépassé les bornes ! Non seulement notre Premier ministre ne fait que répéter comme un perroquet le discours mondial de « l’épidémie de non-vaccinés », mais il se permet de nous faire la morale, comme à des gosses de cinq ans. Je plains les siens.

Plus d'articles...