La science suggère de réévaluer les politiques de vaccination obligatoire

©G.Van Parys

Articles
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Un article publié récemment dans le journal scientifique The Lancet [1]  propose, au vu de la recherche sur la transmissibilité du sars-cov-2, de revoir les politiques de vaccination en cours.

En effet, une étude de cohorte sur la transmissibilité du covid portant sur les vaccinés et les non vaccinés a montré que l'impact de la vaccination sur les variants du covid circulant dans les communautés ne semblait pas être significativement différent de l'impact chez les personnes non vaccinées.

Or, les Etats-Unis, comme la plupart des pays européens, justifient la vaccination obligatoire sur la prémisse que la vaccination empêche la transmission à d'autres personnes. Mais au vu des études citées dans l'article du Lancet, il ressort qu'il n'y a aucune différence significative de la charge virale entre vaccinés et non vaccinés.

Et l'article de conclure : « Ainsi, les données actuelles suggèrent que les politiques actuelles de vaccination obligatoire devraient être reconsidérées et que le statut vaccinal ne devrait pas remplacer les pratiques d'atténuation telles que le port du masque, l'éloignement physique et les enquêtes de dépistage des contacts, même au sein des populations hautement vaccinées ».

Par Jean-Luc Roux, journaliste citoyen chez BAM!


https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(21)00768-4/fulltext?fbclid=IwAR3LowUz9fLj_1hpJwMW44pM5fzxzf-J5mPkmCOvvHG7GQgIp1foDU6eRpA

https://doi.org/10.1016/S1473-3099(21)00648-4, Singanayaman A Hakki S Dunning J et al.

Categories: MINI ARTICLE