Tribune

La RTBF met-elle la démocratie en danger ?

La RTBF met-elle la démocratie en danger ?

© BAM! Vick

Notre démocratie est-elle en danger ?

La RTBF ouvre le débat en cette première semaine d’octobre[1]


Ainsi, titraient les médias de la RTBF, s’appuyant sur un sondage[2] qui nous apprend, entre autres, qu’un quart des Belges veulent la fin de notre démocratie parlementaire. Par-ci, par- là, on apprend de cette étude que les Belges veulent un pouvoir plus concentré : dans les mains d’un leader unique, sans pléthore de ministres … Pourquoi pas à la Française ? Cela, ça fait vraiment peur !

Renvoyons la patate chaude à l’expéditeur : RTBF, quelle est ta contribution à cette mise en danger de la démocratie ?

Service public financé par les deniers public des contribuables, nous sommes en droit d’attendre que la RTBF soit le reflet de l’opinion publique la plus large possible. Que les différents courants de pensée qui traversent la société belge puissent s’exprimer. Bien évidemment, un média de service public peut aussi exprimer des opinions tranchées, stimuler débats et controverses. Surtout qu’elle bénéficie d’un statut d’entreprise autonome.

« Autonome », le mot est lâché. Qu’avons-nous vu depuis 1 an et demi ? Un média récitant la litanie du pouvoir en place. Un média ostracisant tout ce qui s’écartait de cette pensée unique. Un média refusant l’accès à ses ondes aux contradicteurs de la doxa en place. Un média de service public relayant sans contextualisation et sans nuances la parole d’experts et d’entreprises pharmaceutiques privées. Un média s’érigeant en gardien de la science : l’unique, la vraie, la seule - celle des tests PCR, des vaccins, du confinement aveugle et du catalogue des horreurs que nous connaissons. Un média actant sans broncher les atteintes à l’État de Droit. Un média oubliant son rôle d’informateur, passant sous silence des faits marquants comme des manifestations contre l’ordre établi ou les effets secondaires des vaccins.

Il n’y a pas de démocratie sans presse libre. Les acteurs du 4ième pouvoir doivent être émancipés du pouvoir et ne pas pratiquer « l’auto-censure », probablement plus destructrice, parce que plus insidieuse.


La RTBF, à l’instar d’autres médias belges, porte une très lourde responsabilité dans le constat qu’elle met en lumière dans son enquête. La grande maison du boulevard Reyers ne nous ayant pas habitué à l’auto-critique, ceci est une piqûre de rappel !

 

Par Philippe Davister


  

  

 

[1] https://www.rtbf.be/tv/article/detail_notre-democratie-est-elle-en-danger-la-rtbf-ouvre-le-debat-en-cette-premiere-semaine-d-octobre?id=10853941

[2] https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_sondage-rtbf-un-quart-des-belges-veulent-la-fin-de-notre-democratie-parlementaire?id=10852475

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que la responsabilité de l’auteur et ne représentent pas nécessairement celle de BAM!