Lettre ouverte au journal LE SOIR et au Groupe ROSSEL

Tribune
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

A l’attention de Monsieur Bernard Marchant, CEO,
A l’attention de Monsieur Olivier De Raymaeker, Directeur Général et directeur de la rédaction,
A l’attention de Monsieur Christophe Berti, Rédacteur en chef,
A l’attention de Madame Véronique Lamquin, Rédactrice en chef adjointe,
A l’attention des journalistes du SOIR et des autres médias concernés, notamment La Libre, Le Vif, Trends, RTL, RTBF, 7sur7, Paris Match, La Meuse, La DH, Proximus, MSN, Sud Info,


Mesdames et Messieurs,


Concerne : Sondage Le Soir du 13/12/2021 – Choquant et discriminatoire ?



C'est avec une profonde surprise que nous avons lu le sondage organisé par Le Soir et RTL le treize décembre dernier sur le thème : « Etes vous pour ou contre la limitation des libertés des personnes non vaccinées ? ».

Pourquoi Le Soir effectue-t-il un sondage sur base d’une question aussi clivante à l’encontre des citoyens, par rapport à leur choix légitime d’absorber ou non les substances contenues dans des injections considérées comme expérimentales par leurs propres fabricants ?
Le Soir se permettrait-il de poser la même question, sensible, d’une limitation des libertés à l’encontre de ceux qui font le choix ou non d’absorber de la nicotine, de l’alcool ou de la drogue ?
Une conséquence de cette publication sera probablement de désunir un peu plus les citoyens, de les opposer et de générer des crispations sociales, voire des violences civiles ou gouvernementales, bref d’ouvrir la porte à la stigmatisation et à toutes les dérives qui en découlent.
De plus, le Soir va jusqu'à associer la couleur verte (permission) à ceux qui prônent la discrimination et la couleur rouge (interdiction) aux autres votants.
Pire, ce sondage s’est répandu partout dans la presse par le biais d’un même article sous ce même titre : « Près de 7 Belges sur 10 favorables à des restrictions pour les non-vaccinés ». Or c’est FAUX.
En effet, les présupposés du sondage indiquent clairement que seuls les vaccinés ont pu voter. Et pourtant, toute la presse belge a cité ces résultats en affirmant « 7 Belges sur 10 » et non « 7 Belges vaccinés sur 10 ». Ce chiffre sensationnel et erroné a été publié à la Une par de nombreux médias, tels La Libre, Le Vif, Trends, RTL, RTBF, 7sur7, Paris Match, La Meuse, La DH, Moustique, Proximus, MSN, Sud Info… et ce sans la moindre réserve ou esprit critique. L’opinion publique en a, sans aucun doute, été assommée.
Il s’agit là de fautes journalistiques en contradiction avec le code de déontologie.
Cela relève d'une forme de manipulation, qu'elle soit intentionnelle ou non, et a par ailleurs été analysée par le média indépendant BAM! DETOX : https://bam.news/bam-detox/medias-les-belges-sont-tous-vaccines/
Cette faute a depuis peu été rectifiée dans certains médias, au motif que le texte d’origine fourni via une dépêche de l’agence Belga comportait une erreur. Toutefois le mal est fait, et ce d’autant plus que le titre de référence sur internet auquel aboutissent les moteurs de recherche reste, dans la plupart des cas, inchangé.
Une autre question est de savoir qui au Soir décide de ce type de publication et en assume la responsabilité ? Les actionnaires ? Les membres de la rédaction ? L'agence Belga ou l’AFP ? D'autres entités influentes ?
Nous posons aussi la question du devoir de neutralité de la part de médias d’une telle audience, ainsi que de la responsabilité des groupes de presse qui les détiennent.
Aujourd’hui, face aux mesures restrictives de plus en plus liberticides, nous sommes nombreux à craindre qu’un nouvel extrémisme dit sanitaire puisse envahir la société. Face à ce danger, les médias doivent être le rempart des citoyens. Or, par rapport à ce qui s’apparente de plus en plus à une pensée unique véhiculée par les agences de presse (Belga, AFP, Reuters…), nombreux sont les citoyens désorientés ou dégoûtés qui n’ouvrent plus leurs quotidiens et délaissent la télévision. C’est un signal d’alerte que les médias dérivent.

Une leçon d'Histoire se rappelle aussi à nous sur le danger que soit détourné le pouvoir des médias : durant la seconde guerre mondiale, Le Soir volé fut un journal de collaboration qui a remplacé le journal Le Soir, censuré par l'occupant pour correspondre aux valeurs de l'Ordre nouveau. La montée des fascismes et l’arrivée de l’Allemagne nazie en Belgique eurent raison de la neutralité du Soir (source Wikipédia). Bien sûr, Le Soir, une fois libéré, a renoué avec ses valeurs d’origine en étant le grand quotidien que l’on sait. Toutefois le risque qu’un média ou qu’un groupe de presse puisse soutenir l’avènement d’un Ordre nouveau, contre la volonté et l’intérêt de la population, résonne aujourd’hui dans de nombreux articles de la part de membres de la société civile ou de constitutionnalistes. Le devoir de chaque journaliste ou patron de presse est d’y veiller.

Pour conclure, nous estimons que ce sondage du Soir constitue une porte ouverte à de graves dérives, et qu'il pourrait même être qualifié d'incitation à la discrimination et à la violence.

Afin de rétablir la vérité des faits, nous attendons de la part du Soir et des autres médias concernés un rectificatif, publié à la Une, sous le titre « Non, près de 7 Belges sur 10 ne sont pas favorables aux restrictions pour les non-vaccinés. » ainsi que la publication intégrale de cette lettre ouverte à titre de droit de réponse.

En vous remerciant de l’attention et du suivi que vous apporterez à la présente, nous vous prions d’agréer, Mesdames et Messieurs, l’expression de nos salutations distinguées.

Les collectifs citoyens ALPHA Citizens, Les Belges se réveillent, ZONE LIBRE, Bon Sens Belgique, Belgium United For Freedom, Responsible Rebels,


Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que la responsabilité de l’auteur et ne représentent pas nécessairement celle de BAM!

Lien vers la lettre:
Lettre ouverte au journal LE SOIR et au Groupe ROSSEL

Source photo:
BAM! Vick