Articles

Suspension d’un vaccin anticovid après la mort d’une Slovène de 20 ans

Suspension d’un vaccin anticovid après la mort d’une Slovène de 20 ans

La suspension du vaccin anticovid de Johnson & Johnson a été annoncée le 29 septembre dernier par les autorités slovènes. Mais s’agit-il-là bien d’une action honnête de leur part ou instrumentalisent-elles la mort d’une jeune femme afin de promouvoir une stratégie vaccinale qui cherche à pousser les vaccins à ARNm ? Les propos de Mme Beović, chef du groupe d’experts slovène, éveillent les soupçons.

Suite au décès dû à une thrombose d’une jeune femme d’une vingtaine d’années, la Slovénie a décidé, le 29 septembre 2021, de suspendre temporairement le vaccin anticovid du fabricant Johnson & Johnson (J&J)[1]. La jeune femme avait été hospitalisée le lundi précédent, environ deux semaines après sa date de vaccination[2]. Elle est décédée dans la nuit du mardi au mercredi.

Le ministre de la santé slovène, Janez Poklukar, a annoncé suspendre l’administration du vaccin J&J jusqu’à ce que des experts aient déterminé s’il y a un lien de causalité ou non. Mme Bojana Beović, chef du groupe d’experts slovène, a déclaré qu’il pourrait y avoir un lien de causalité entre le vaccin et ce décès suite à une thrombose[3]. Elle parle toutefois d’effet indésirable (lien de causalité suspecté, mais non établi) et non pas d’effet secondaire (c.à.d. un effet indésirable, dont le lien de causalité est avéré) alors que le fabricant lui-même a déjà reconnu ce lien de causalité entre le vaccin J&J et les thromboses (pour plus d’informations, lire aussi notre « BAM! Detox » sur le vaccin J&J[4]).

B.Beović a cependant recommandé la poursuite de la campagne de vaccination en se rabattant plutôt sur les vaccins à ARNm, suffisamment de stock. Elle a aussi expliqué que la stratégie vaccinale préférée des autorités était celle aux vaccins à ARNm. Et elle a aussi plaidé pour l’abaissement de l’âge minimum pour la troisième dose de 70 à 50 ans, alors qu’elle admet que l’agence européenne des médicaments (EMA) étudie encore la question.[5]

La suspension du vaccin J&J pourrait donc bien faire partie d’une campagne vaccinale qui vise à imposer la vaccination avec les vaccins à ARNm.

Par Colin Meier, journaliste citoyen


[1] https://francais.rt.com/international/91206-slovenie-suspend-vaccin-anti-covid-janssen-apres-deces-femme-20-ans

[2] https://abcnews.go.com/Health/wireStory/slovenia-suspends-johnson-vaccine-death-20-year-80299782

[3] https://www.euronews.com/2021/09/29/slovenia-temporarily-suspends-use-of-johnson-johnson-covid-19-vaccine

[4] https://bam.news/bam-detox/bam-detoxe-le-formulaire-de-johnsson-johnsson-cense-aider-les-jeunes-a-faire-un-choix-eclaire-pour-la-vaccination/

[5] https://n1info.si/koronavirus/n1-studio-bojana-beovic/

Source photo :
https://www.qwant.com/?q=vaccin+et+pass&t=images&license=share&o=2%3A05090395D09481ED2CE9B2719C29CDCFFC1ED43D