Le bien nommé Novak est-il une nouvelle icône de la résistance ?

Tribune
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

On ne peut rester insensible à l’attitude de Novak Jokovic dans son combat pour remporter un nouveau Grand Chelem à l’open d’Australie. C’est l’un des trois joueurs légendaires du tennis mondial. Actif sur le circuit depuis 2003, c’est l’un des sportifs les mieux payés au monde. Certains considèrent qu’il crache dans la soupe. Prenons un peu de hauteur dans le monde du tennis dans lequel il s’est investi comme président des joueurs.

Il défend ses collègues

Durant la saison 2020, déjà lourdement touchée par l’épidémie de covid, le numéro un mondial propose, dans une lettre ouverte, la création d'un fonds de soutien, financé par les 100 meilleurs joueurs en simple et les 20 meilleurs en double, à destination des joueurs professionnels classés entre les 250e et 700e places. Cette initiative, qui a été soutenue par Roger Federer et Rafael Nadal, fixe un barème dégressif suivant le classement des joueurs et permettrait de récolter plus d'un million d'euros. Cette proposition s'inscrit dans une levée de fonds plus globale puisqu'une demande de financement est aussi faite en parallèle à l'ATP et aux tournois du Grand Chelem.

Le 29 août 2020, il décide de démissionner de son poste de président du Conseil des joueurs pour créer une nouvelle association des joueurs, la Professional Tennis Players Association.

Il est altruiste

Sa Fondation a fait d'énormes progrès depuis sa création en 2007. Djokovic a déclaré : « Chaque enfant est un être humain unique, plein de potentiel et de talents non découverts. Le pouvoir de façonner l’avenir et de rendre le monde meilleur est en chacun de nous. En investissant dans le développement précoce des enfants, non seulement nous aidons à former ces jeunes et leur donnons les moyens de développer leur potentiel, mais nous investissons aussi dans l'avenir de la société tout entière ».

Jelena Djokovic, cofondatrice et PDG de la Fondation Novak Djokovic, a déclaré:«Offrir l'égalité des chances aux enfants de toutes les régions de notre pays est la mission de la Fondation Novak Djokovic et nous nous efforçons de le faire à tout moment.

Pourquoi invoque-t-il son droit de jouer ?

Le joueur remplirait au moins l’une de ces règles du tournoi :

  • avoir été victime d'une maladie cardiaque inflammatoire lors des trois derniers mois
  • avoir été victime d'un problème médical grave (comme une opération, ou une admission à l'hôpital pour un problème sérieux)
  • avoir eu des effets secondaires physiques sérieux à la suite d'une dose de vaccin
  • être en mesure de justifier que l'on présente un risque pour soi ou pour les autres durant la procédure de vaccination
  • avoir été contaminé par le covid (test PCR à l’appui) dans les six mois précédant la demande

Djokovic n’a, à ce jour, pas invoqué explicitement l’un de ces cas de figure, et reste sous le couvert du secret médical. Il a par ailleurs pu prendre part aux grands rendez-vous de la 2e partie de saison 2021, des JO en août, jusqu'à la Coupe Davis terminée le 5 décembre dernier. 

Je vous invite à présent à lire le texte publié par le père Djokovic et à exercer votre libre arbitre.

Comme tout Serbe qui se respecte, Srdjan Djokovic, le père de Novak Djokovic est un homme à la peau dure mais au coeur tendre. Dans son texte, il fait référence à Spartacus qui, rappelons-le, était un gladiateur d'origine thrace et l’initiateur (au même titre que les esclaves gaulois Crixus, Gannicus, Castus et Œnomaüs) de la 3e guerre servile, le plus important soulèvement d'esclaves contre la République romaine, entre 73 et 71 av. JC.

Un père défend son fils

« Mon fils est otage en Australie ce soir mais il n'a jamais été plus libre. À partir de maintenant, Novak est devenu le symbole et leader du monde libre, le monde des pays et des gens pauvres et opprimés.

Mon fils Novak Djokovic a montré que même un petit pays héroïque comme la Serbie peut avoir le meilleur athlète et joueur de tennis de tous les temps et que la vérité ne peut plus se cacher.

Ce soir tu peux l'enfermer, demain tu peux l'enchaîner mais la vérité est comme l'eau et elle trouve toujours un moyen.

Novak est le Spartacus du nouveau monde qui ne tolère pas l'injustice, le colonialisme et l'hypocrisie mais qui se bat pour l'égalité de tous sur cette planète, sans regarder la couleur de peau, la croyance religieuse et l'argent qu'ils ont.

Novak a prouvé que vous pouvez atteindre n'importe quel objectif si vous avez un rêve et que son rêve est partagé par des milliards de personnes, y compris des enfants qui le regardent comme un exemple à suivre.

Peut-être que le monde riche ne le laissera pas continuer à jouer au tennis, mais ce faisant, il révélera son vrai visage et commencera un match beaucoup plus sérieux.

D'un côté, il y aura les membres avides et arrogants de l'oligarchie mondiale et de l'autre, un monde fier et libre qui croit toujours en la justice, la vérité, le fair-play et les rêves de ses enfants. »

Et vous, qu’en pensez-vous ? Héros ou zéro ?

Par Chauchau


Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que la responsabilité de l’auteur et ne représentent pas nécessairement celle de BAM!

https://novakdjokovicfoundation.org/

Source photo:
https://www.flickr.com/search/?text=Novak%20Djokovic&license=2%2C3%2C4%2C5%2C6%2C9

Categories: Pierre Chaudoir 

Pierre Chaudoir

L’auteur : Pierre Chaudoir alias Chauchau est né créatif à quelques heures du poisson d’avril. Ce baby-boomer est un polémiste investi. Il a exercé son art dans le monde de la communication publicitaire, sur les patinoires d’improvisation et dans les studios TV (BX1, LN24, …), radio (Twizz, Bel Rtl, Bxfm, …) et les rédactions (Pan, Brusselslife, WaWaMag, …). Son crédo, c’est le langage universel de ceux qui doutent : un humour qui gratte et qui dérange.