08
Lun, Aoû

BAM! est un nouveau média alternatif, pluraliste, optimiste, rigoureux, impertinent et, surtout, indépendant.

Nous sommes un collectif de citoyens, issus de catégories socio-professionnelles et générationnelles variées, journalistes, militants, entrepreneurs, commerçants, artistes…  soucieux de défendre, aujourd’hui plus que jamais, la liberté d’opinion.

Notre motivation: aborder sans tabou la crise actuelle de la Covid-19, en questionnant les enjeux scientifiques démocratiques, économiques, psychologiques, philosophiques, environnementaux et culturels qui en découlent.

Constatant que les médias officiels jouent de moins en moins leur rôle critique, nous voulons recréer le débat et avoir un impact sur l’opinion publique, en donnant une information rigoureuse, éclairante et non biaisée, qui permette  à chacun de faire son opinion.

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a annoncé un prêt de 100 millions d’euros au groupe média flamand DPG (De Persgroep). Un prêt sur 2 ans pour des investissements numériques qui s’inscrit dans le cadre d’un plan plus large de 244 millions [1]. Une telle somme d’argent mérite que l’on s’intéresse aux instances concernées par la transaction.

Les Asbl « Notre Bon Droit » et « Grappe », ainsi qu’un citoyen ont déposé  un recours en annulation contre la loi Pandémie devant la Cour constitutionnelle. Leur action dénonce les contours flous de cette loi prolongée fin janvier par le gouvernement, et les risques d’abus qui en découlent.

Des parents allemands décident de ne plus envoyer leurs enfants à l’école, les autorités locales leur envoient un commando des forces spéciales !

Le jeudi 20 janvier 2022, les autorités de la ville d’Erlangen en Bavière (Allemagne), ont décidé de vider une « école illégale » autogérée par des parents d’élèves soucieux de protéger leurs enfants des effets néfastes liés aux mesures anti-covid [1]. Les autorités ont littéralement pris d’assaut le bâtiment à l’aide d’une unité anti-terroriste.

Que ce soit d’une manière directe, grâce à des recherches liées à la pandémie, ou indirecte, via des experts gouvernementaux issus de ses rangs, la KUL (Katholieke Universiteit Leuven) est devenue un acteur incontournable de la crise sanitaire. Outre leurs rôles influents au sein des instances gouvernementales, des experts comme Marc Van Ranst ou Emmanuel André ont fortement influencé la perception de la population sur la pandémie grâce à une utilisation intensive des médias et des réseaux sociaux. Après son article sur les experts parlementaires[1], BAM! poursuit ses investigations sur les financements privés dont bénéficie la KUL.

Plus d'articles...

Enlève 99.99% de mensonges