L’aube de la révolution

Tribune
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Aujourd’hui marque l’aube d'une révolution.

Il ne peut en être autrement. Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement ? On touche à nos enfants, on leur impose notre folie d'adultes. On… Ils souhaitent que nous soyons de bons citoyens bien dociles et continuions à ne rien dire, à ne rien faire si ce n'est continuer à acquiescer sans mot dire.
Aujourd’hui, il n’est plus question de vaccinés ou de non-vaccinés, de pro-vaxx ou d’anti-vaxx, de moutons ou d’éveillés… Ces termes sont derrière nous, doivent être oubliés pour nous permettre de n’être que NOUS, le peuple, les assistés, les moins que rien… Nous devons nous lever pour rendre la liberté à nos enfants. Et je ne parle pas de liberté individuelle, de ne pas être obligé de porter le masque, de se faire vacciner. Je vous parle de LA liberté, celle du choix réfléchi, du « bon père de famille », du choix conscient. La peur ne peut plus être le moteur de nos vies, plus aujourd’hui, ils touchent à nos enfants BORDEL !!!!
Aujourd’hui, il est devenu impératif de ne faire qu’un et de faire gronder notre colère d’une seule voix.
Aujourd’hui, je vous invite à faire comme moi et à vous lever enfin, pas simplement par les mots, pas simplement avec un commentaire sur une publication, ni avec un retweet mais bien en sortant de votre zone de confort. Je suis le premier qui râle à distance sans vraiment participer. Écrire derrière mon écran, dans la chaleur de mon foyer est confortable, facile. Aujourd’hui, je me lève et je participe parce qu’on touche à mes enfants. Je ne serai pas le complice de cette folie, je ne le peux plus.
Aujourd’hui, je ne sais pas ce que je vais faire, je ne sais pas comment, je ne sais rien encore, par contre, je fais, je ne resterai plus derrière mon écran à râler sur les décisions ineptes et les discours sans fond de ces décideurs qui ne sont pas les miens. Il n’est plus possible de rester assis et les écouter nous dicter une conduite qu’ils n’adoptent pas pour eux-mêmes. Et ne me dites pas que je complote, les images l’ont prouvé à moult reprises. Je vous le rappelle, aujourd’hui, ils touchent à nos enfants.
N’oubliez pas que pour nous, adultes, les choses sérieuses ont commencé avec le masque obligatoire avant d’en arriver à la vaccination. Vaccination qui ne fonctionne pas, je vous renvoie aux déclarations de notre Premier ministre, qui l’a reconnu lors d’un des derniers Codeco : « Le vaccin fonctionne mais nous faisons face à un nouveau virus, le Covid 21, mais le vaccin fonctionne… » ou encore, hier, en séance à la Chambre où il a déclaré qu’ils pensaient (les membres du gouvernement et autres « experts ») que le vaccin sortirait la Belgique de la tourmente mais que non, en fait… Je vous rappelle aussi que depuis des années, les hôpitaux se font piller tout à la fois en argent, en lits ou en personnel et que ce n’est pas le peuple qui est responsable de ces faits.
Aujourd’hui, nous devons nous lever pour que nos enfants puissent à nouveau revoir des visages souriants, pour qu’ils puissent apprendre librement, sans freins et sans barrières, pour qu’ils aient toujours accès à la culture, à la nature, à la vie tout simplement. Parce que, attention SPOILER ALERT, la mort fait partie intégrante de la vie. Ne dit-on pas que l'on ne peut connaître la lumière que par l’obscurité ? Le miel serait-il aussi doux sans le vinaigre ? L’Amour aurait-il la même valeur sans la haine ? Ne pourrions-nous pas penser simplement que la vie éternelle est le passage de relais entre nous, parents et eux, nos enfants ? Enfants qu’ils veulent masquer et à qui ils veulent toucher aujourd’hui…
Non, ce n’est juste pas possible qu’ils y touchent, ils ne le peuvent pas, nous ne devons pas leur en donner le droit, c’est une obligation qui nous a été conférée le jour où ils sont nés. Nous avons l’obligation de prendre soin d’eux, de les chérir et de les protéger de la folie des autres et encore plus quand ces autres nous gouvernent.
Aujourd’hui, nous devons prendre conscience que nous avons accepté, ensemble bien que séparés par une condition vaccinale, que nous sommes responsables de ce qui arrivera à nos enfants si nous restons dans l'inaction. Nous devons prendre en main leur avenir, rendre l’éclat de l’espoir dans leurs yeux afin de pouvoir, le plus tard possible, les laisser seuls avec cet éclat, qui sera devenu un énorme soleil.
Demain, nous nous serons levés pour nos enfants. Nous aurons sorti nos plus beaux boucliers pour les protéger. Nous aurons tracé une voie qu'ils pourront suivre ou dont ils pourront s'inspirer pour en tracer une, deux, mille nouvelles. Nous aurons dressé nos voix contre ce délire sanitaire obscène, nous aurons dépassé notre peur de tout perdre en nous dressant contre eux, nous nous serons dressés fièrement pour avoir touché aujourd'hui à nos enfants.

Categories: Perceval 

Perceval

Ma motivation première : La Liberté. Celle de choix, de penser, de critiquer, de ne pas être d'accord, de choisir son traitement, de remettre en question les dirigeants, de vivre simplement.
Je suis un père de famille recomposée, rassemblée où je tente d'instaurer le débat d'idées, la recherche d'informations contradictoires, la curiosité. Je ne suis ni journaliste ni gourou ni prêcheur, je suis simplement un citoyen qui ne veut plus se contenter d'une vérité érigée en dogme non discutable par des personnes qui ne sont plus, à mon avis, en phase avec vous, avec moi, avec NOUS.