Tribune

L'amour de la vie

L'amour de la vie

Aujourd'hui j'ai envie de vous dire quelques vers
Parce que la poésie ça rend le réel moins vulgaire
Et qu’en ces temps de violence et de conflit
L’art est essentiel à nos vies.

La vérité je me sens victime, d’un état qui commet des crimes
Car ça s’est jamais arrêté, les guerres, elles ont continué
Un peu partout des flash infos, ça faisait les gros titres des journaux.

Je peux pas dire que ça m’concernait pas parce qu’ça arrivait loin de chez moi
On sait très bien que nos modes de vie, comme tout dans ce monde, avait un prix!
L’horreur était plus près qu’on croit, au bout de la rue, chez lui, chez moi
Nos potes ont commencé à se pendre bien avant que l’COVID s’répande.

Entre nous, on va plus se mentir, nos proches étaient en train de partir
Suicide, cancer ou AVC partout dans le monde la mort planait…
Alors pourquoi on fait tout ce crique, de faire croire qu’on craint le pronostique
On connait notre finalité c’pas pour ça qu’faut laisser tomber.

La boum 2 j’y ai pas été, plus trop envie de me faire gazer
Le premier avril j’ai compris qu’il n’y avait plus de démocratie!
Je dois avouer qu’je comprends pas, qu’on tolère ce qui se passe dans ce bois!
Les gens restent chez eux docilement et suivent des live anonymement.
Le totalitarisme s’installe et tu voudrais que je reste calme?
Qu’je sois politiquement correcte, quand à des attaques j’suis sujette?
Comment tu te sens assis chez toi, sachant que ton petit frère est dans le bois?
A combien de marches en 5 ans, t’as pris la peine de donner du temps?
T’es venu marcher pour le climat? Pour plus de justice? Plus de droit?
Je veux savoir ce qui va te faire bouger, qu’un moment tu te sentes concerné?
D’ailleurs je veux te poser la question, c’est quoi la tienne, ton opinion?
Toi qui a passé tes nuits en cave, et qui au grand jour faisais le sage?
Toi qui a souvent fait des diners, et qui au grand jour est masqué?
Si d’main j’annonce un festival, est ce que tu feras partie de la salve?
Ou est-ce que t’auras peur de danser par risque d’être contaminé?

Aujourd’hui on met tous des gants, on a tellement peur des jugements
Mais faut appeler un chat un chat, aujourd’hui l’Etat crée des lois
Ils actent dans l’illégalité, on ne nous demande plus de voter.

Ce qui nous tuera c’est pas le COVID mais toutes les maladies chroniques
Ulcère, dépression, diabète, la liste est longue vaut mieux qu’j’m’arrête!
Sur ce point je me permets de rappeler qu’l’allopathie n’est pas la clé
Son rôle est une médecine d’urgence, à long terme elle crée des carences.
Embourbés dans nos dépendances, on a bétonné nos croyances
On a décidé de faire confiance à des gens qui prônaient une science.
Ce n’est qu’une interprétation, et en fait y’en a des millions
Il existe 1001 techniques, pour entretenir nos mécaniques.
Médecine chinoise, douce, holistique, à toi de choisir ta pratique
Si tu veux retrouver la santé, faut commencer par t’éduquer.
Apprendre comment nos êtres fonctionnent, sera le début d’une nouvelle donne
On deviendrait tous indépendants, on se passerait de médicaments
Alors virus et bactéries pourront redevenir nos amis.

Aujourd’hui je veux m’battre pour la vie, l’ensemble dont la mort fait partie
La célébrer, la libérer, ça sert à quoi de vivre enfermé?
Je te demande pas de penser pareil, seulement de respecter mon éveil
Prends tes responsabilités, et assume que t’es embourbé
Que tu sais pas, que tu sais plus, c’est pas grave parfois d’être perdu!
Je pense que l’échec existe pas, c’est un concept de vieux bourgeois
Et que quand tu y réfléchis, y’a que des leçons qu’offre la vie
Tu ressortiras jamais intact, quel que soit le jeu, quel que soit le pacte
Si toi-même tu fixes tes limites, plus besoin de règles dogmatiques
On pourra tous évoluer, réinventer la société.
Le futur, à nous de le construire, pas obligés de créer l’empire.

Je viendrai ouverte à ta rencontre pour t’écouter, voir ce que tu montres
Je te promets d’essayer de comprendre même si les discussions s’étendent
Je serai patiente et sans jugement, tu peux te lâcher, y aller franchement.
Que tu sois chrétien ou agnostique, rajoute donc ta voix au chapitre
Multiplions la vérité pour qu’elle redevienne une alliée.
C’sont tes idées qui m’intéressent, je suis pas là pour te mettre une laisse
Et je te promets de les accepter même si je compte pas y adhérer.
Tes incohérences me séduisent tant qu’elles ne sont pas normatives
Mais derrière ton masque, bien caché, m’impose pas ta normalité.
Je vais te dire franchement je le porterai pas tant que partout en rue ça fumera.

J’espère qu’dans ces quelques écrits, vous capterez l’amour de la vie.
Pour clôturer je vais pas rimer, c’est en prose que je vais terminer
L’autre étant mon inspiration, je vous propose deux citations:

La première est de Gustave Klimt, artiste/peintre, et il nous dit:
«Tout portrait est un autoportrait»

La seconde est de Marie Curie, scientifique, et nous dit:
«Rien n’est à craindre, tout est à comprendre»

Lou

Photo : Sam McClean