Tribune

1/40 - MORTALITÉ COVID-19 - LE NOMBRE ET LE PROFIL DES DÉCÈS

1/40 - MORTALITÉ COVID-19 - LE NOMBRE ET LE PROFIL DES DÉCÈS


La Covid est une réalité. Mais quel est le risque réel ? Les mesures prises sont-elles justifiées ? Beaucoup d'informations ne circulent pas. Pour tenter une autre histoire de la Covid, j’ai compilé plus de 2000 ressources afin de déterminer des certitudes, émettre des hypothèses, poser des questions.... Cette démarche s'est soldée par la production d'une publication de 80 pages.

BAM vous en propose la lecture sous forme d'épisodes thématiques quotidiens (du mercredi au dimanche).


La Covid est devenue le centre de toutes les conversations, de toutes les décisions, dans les plus hautes sphères, comme dans le quotidien. Plus rien d’autre ne semble exister. Dans les grands medias «mainstream», exit tous les autres sujets de société, sauf quelques informations morbides (ensauvagement décapitation, …). N’y a-t-il vraiment rien d’autre dans nos vies ? Sommes-nous (67 millions de français, 11,5 millions de belges, 7,8 milliards d’humains) réduits à quelques faits divers, si tragiques et abominables soient-ils, et à un simple virus, si omniprésent soit-il ? N’avons-nous pas mieux à vivre ?
[Source(s) liée(s) : 147]

Quel est vraiment le risque encouru face à cette Covid ? Contre quel danger se bat-on réellement ? Est-on vraiment en train de vivre la fin du monde provoquée par un virus dévastateur ?

Tentons d’étudier le réel, les données connues du présent et du passé. Tentons de ne pas s’affoler, ni faire inutilement peur en se basant sur des projections, parfois alarmistes, souvent contradictoires, potentiellement manipulées par divers intérêts (politiques, économiques…).


Mortalité Covid-19 : Le nombre de décès

11 mai 2020, jour de déconfinement. En France, sur 67 000 000 de personnes, 130 000 ont été diagnostiquées (0,2 % de la population), 25 000 sont malheureusement décédées, soit 0,038 % de la population…
[Source(s) liée(s) : 74]

A cette date, le «fléau» planétaire est donc une maladie qui fait 0,038 % de victimes, c’est à dire à peine plus du double d’une grippe saisonnière, 3x moins que les morts annuels imputés au tabac, 6x moins que les morts du cancer…
[Source(s) liée(s) : 14 + 16 + 27 + 87 + 231 + 1167]

Allons plus loin… 89% des décès concernent des personnes de plus de 65 ans, dont une partie déjà affectée par des pathologies diverses, donc fragiles et en proie à tous types de maladies en circulation… En conclusion, «seulement» 2 750 personnes de moins de 65 ans sont décédées (certaines d’entre elles présentant également des comorbidités)... 2 750 décès, pour 67 000 000 millions d’habitants… Qu’il s’agisse du nombre global de 25 000 décès, ou de ce nombre de 2 750… En France, près de 600 000 personnes meurent chaque année. Et si on commençait à relativiser…

Comment peut-on mettre à l’arrêt la moitié de la planète pour la Covid-19, et pas pour toutes les autres causes bien plus létales ?

Au 20 mai 2020, le taux de létalité (nombre de personnes contaminées qui vont en mourir) serait de 0,53 %, soit un taux de létalité proche (sauf pour les personnes les plus âgées pour lesquelles il est plus important) de celui de la grippe (dont le taux est minimisé du fait des vaccins)… Et si on continuait à relativiser…
[Source(s) liée(s) : 82]

Au 24 novembre 2020, on compte désormais 50 237 décès étiquetés Covid, soit 0,08 % de la population totale. Ca fait beaucoup de morts, mais ça fait aussi beaucoup de survivants.

Si on applique ce même pourcentage à la population mondiale (7 800 000 000 d’êtres humains), la Covid aurait du tuer, au 21 décembre 2020, 6,24 millions de personnes sur la planète, nous en sommes à 1 407 000 (0,018 de la population mondiale). A l’inverse, si on applique le pourcentage de décès dans la population mondiale à la France, nous ne devrions avoir «que» 12 000 décès…

Comment se fait-il que nous ayons proportionnellement beaucoup plus de décès que la moyenne ? Le virus est-il plus agressif en France ? Des paramètres comme le climat, l’urbanisation ou l’âge de la population ont-ils une influence ? Les moyens déployés en France pour lutter contre ce virus sont-ils moins efficaces qu’ailleurs ? Les chiffres sont-ils surestimés ? Un peu tout ça à la fois ? Le virus a-t-il vraiment tué 50 237 personnes au 24/11/2020 ? Un des points suivants («comptabilité») va nous éclairer en partie. Il sera également utile d’observer la surmortalité globale de cette année 2020 et de la prochaine? Aura-t-on vraiment un surplus de mortalité (nombre de décès sur le total de la population) correspondant au nombre de morts «Covid» déclarés ?

Au 31/12/2020, après une année de Covid, bonne nouvelle : plus de 99,9% de la population à survécu à la Covid-19 en France, plus de 99,97% de la population à survécu à la Covid-19 dans le monde ! Et si vous avez moins de 65 ans en France (ce qui représente 53 316 000 personnes environ), vous avez 0,01 % de «chances» de mourir de la Covid, et encore moins si vous êtes en bonne santé. Ne peut-on pas s’accorder le droit de relativiser la menace ? Et de s’interroger sur la pertinence des mesures mises en place ? Pour info, la Nasa estime que la probabilité qu’un des astéroïdes répertoriés entre en collision avec la Terre est de seulement... 0,01 % pour le siècle à venir.
[Source(s) liée(s) : 1110]


Mortalité Covid-19 : Le profil des décès

En France, du 1er mars au 12 octobre 2020, 2,7% des personnes qui sont décédées avaient moins de 65 ans et étaient sans co-morbidité. Cela ne représente «que» 343 décès sur toute cette période. A mi-octobre, 50% des personnes décédées ont plus de 84 ans, 90% ont plus de 65 ans.
[Source(s) liée(s) : 257]

En France l’espérance de vie tourne autour de 82 ans.

Le 28 octobre 2020, un médecin de terrain précise que parmi les personnes décédées qui avaient moins de 80 ans, plus de la moitié avait moins de deux ans d’espérance de vie. Les gens qui décèdent seraient globalement des gens qui avaient une espérance de vie très faible.
[Source(s) liée(s) : 291]

Répartition des hospitalisations (en fonction de l’âge) :
Chiffres du 03/11/20 [0-14 : 0% / 15-44 : 5% / 45-64 : 18% / 65-74 : 22% / 75+ : 55%]

Répartition des patients en réanimation (en fonction de l’âge) :
En 04/2020 [0-14 : 1% / 15-44 : 7% / 45-64 : 33% / 65-74 : 35% / 75+ : 22%]
En 11/2020 [0-14 : 0% / 15-44 : 6% / 45-64 : 32% / 65-74 : 35% / 75+ : 27%]
Les jeunes sont-ils vraiment plus touchés à l’automne qu’au printemps ?

Nombre de décès (en fonction de l’âge) :
Au 27/05/2020 [20-29 : 18 / 30-39 : 69 / 40-49 : 202 / 50-59 : 726 / 60-69 : 1 897 / 70-79 : 3 673 / 80-89 : 6 099 / 90 et + : 3 434]
[Source(s) liée(s) : 84]

Répartition des décès (en fonction de l’âge) :
Période du 01/03/2020 au 03/11/2020 (avec ou sans comorbidité) : [0-14 : 0% / 15-44 : 1% / 45-64 : 8% / 65-74 : 15% / 75+ : 76%]

Chiffres de Santé Publique France au vendredi 06/11/20, depuis l’apparition de la Covid en France :
- Moyenne d’âge des patients décédés du Covid en France : 81 ans
- En France, 1/3 des décès a eu lieu dans les EHPAD
- 50% des victimes avaient plus de 84 ans
- 80% des victimes avaient plus de 75 ans
- 99,9% des morts ont plus de 30 ans.
- 0,1 % ont moins de 30 ans, cela représente 28 personnes, qui sont en grande partie en réalité morts d’autres pathologies bien plus graves
- Même chez les plus de 90 ans, le taux de survie au Covid est de 80 %
- 83% des gens en réanimation sont en surpoids
- 90% des patients en réanimation ont une comorbidité
- Seuls 2% des patients décédés étaient âgés de moins de 60 ans et sans morbidité connue
[Source(s) liée(s) : 46]

Aux Etats-Unis, au 31/08/20, 94% des décès étiquetés Covid sont associés à des comorbidités (2,6 facteurs additionnels en moyenne). En octobre 2020, toujours aux Etats-Unis, la chaine télé OAN estime que 130 000 décès «étiquetés Covid» seraient en fait dus à des grippes, pneumonies, ou arrêts cardiaques.
[Source(s) liée(s) : 143]

Si nous vivons une pandémie apocalyptique, si nous sommes «en guerre», quels seraient les qualificatifs d’une pandémie qui tuerait une 1 personne sur 10, ou même une personne sur 100 ?

 

Rendez-vous demain pour la suite…

 


Cette tribune est extraite du document "Une autre vision de la Covid" publié pour la première fois le 09 décembre 2020, puis mis à jour et complété jusqu'à ce jour.

Pour lire le document en intégralité (40 épisodes) sans attendre : Télécharger le document complet

Pour consulter les [sources] auxquelles fait référence ce texte : Télécharger la liste des sources