08
Lun, Aoû

La suspension du vaccin anticovid de Johnson & Johnson a été annoncée le 29 septembre dernier par les autorités slovènes. Mais s’agit-il-là bien d’une action honnête de leur part ou instrumentalisent-elles la mort d’une jeune femme afin de promouvoir une stratégie vaccinale qui cherche à pousser les vaccins à ARNm ? Les propos de Mme Beović, chef du groupe d’experts slovène, éveillent les soupçons.

Le pass sanitaire à la belge ou Covid Safe Ticket, était à l’origine destiné à être appliqué du 13 août au 30 septembre, et seulement pour les événements de plus de 5 000 personnes en intérieur et de plus de 10 000 personnes en extérieur. En juillet, le ministre fédéral de la Santé publique se démarquait même du « mauvais » exemple français en rassurant « il n’est pas question chez nous de devoir présenter un pass pour accéder aux cafés ou aux restaurants » Pourtant, nous y voici : l’extension du pass sera d’application, dès ce mois d’octobre, en Région wallonne et en Région bruxelloise.

© BAM! Vick

Au cœur de la propagande vaccinale, une ligne rouge vient d’être franchie : celle de cibler nos enfants, de les englober dans l’hystérie du « tout vacciné ». Les écoles de la Région bruxelloise s’engagent dans une croisade de santé publique. Il y a « urgence », nous dit-on ! Sensibilisation des élèves et vaccination scolaire contre le COVID 19 sont au programme de pléthore d’établissements secondaires[1]. Un seul et même objectif pour les communautés francophone et néerlandophone : toucher la tranche d’âges des 12-17 ans. De quoi susciter quelques questions lourdes d’inquiétudes.

Le réseau social supprime 150 canaux du groupe Querdenken

Ce jeudi 16 septembre[1] le chef de la cybersécurité chez Facebook et ancien collaborateur au Conseil national de sécurité des États-Unis chargé de la cybersécurité, Nathaniel Gleicher[2], a annoncé que Facebook avait procédé à une action sans précédent, supprimant 150 canaux de Querdenken (litt. « sortir des chemins battus »), faisant partie du mouvement allemand d’opposition aux mesures liberticides « anti-corona ».

Si le fondement du pass sanitaire est bien la santé publique, alors l’Autorité demande d’exclure une série de lieux et événements de la liste de ceux qui sont soumis au pass : « les événements et les festivals qui se déroulent ‘en mode statique’, les restaurants ou encore les cinémas, les théâtres et les musées. »

Le 22 septembre dernier, des institutions culturelles, des théâtres, salles de spectacles, cinémas et associations d'artistes ont signé une lettre ouverte qu'ils ont envoyée aux ministres concernés, signifiant leur désaccord total à propos de l’instauration d’un pass sanitaire (le « COVID SAFE TICKET ») et le refus pur et simple de son application.

Berlin, le 25 août 2021 – La majorité gouvernementale du CDU/CSU et du SPD s’impose avec 325 contre 252 voix et 5 abstentions et confirme ainsi „l'état épidémique d'ampleur nationale“ (en gros, l’état d’urgence) [1]. Seront donc prolongées de 3 mois (une fois de plus) les mesures liberticides dites „anti-corona“. L’opposition, pour diverses raisons, certaines louables d’autres moins, s’y oppose en bloc.

Plus d'articles...

Enlève 99.99% de mensonges