Contre les moineaux... des canons ?

Articles
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Des parents allemands décident de ne plus envoyer leurs enfants à l’école, les autorités locales leur envoient un commando anti-terroriste !

Le jeudi 20 janvier 2022, les autorités de la ville d’Erlangen en Bavière (Allemagne), ont décidé de vider une « école illégale » autogérée par des parents d’élèves soucieux de protéger leurs enfants des effets néfastes liés aux mesures anti-covid [1]. Les autorités ont littéralement pris d’assaut le bâtiment à l’aide d’une unité anti-terroriste.

Les services de renseignements allemands soupçonnent qu’il pourrait y avoir un lien avec des milieux d’extrême-droite prônant la violence . Toutefois, au sein du comité d’enquête corona , deux mères témoignent et nient tout lien de la sorte. Elles expliquent que l’initiative de cette école parallèle est née à la suite des mesures anti-covid (masques en cours, distanciation, cours à distance...) et de leurs effets jugés néfastes sur les enfants et l’enseignement. Un certain nombre Fde parents ont ainsi décidé de ne plus envoyer leurs enfants à l’école publique. Malgré de multiples dénonciations, les autorités n’y pouvaient pas grand-chose, vu que les mesures en place permettaient de ne pas envoyer les enfants à l’école. Or, depuis le 11 novembre 2021 la présence en cours est à nouveau obligatoire.

Des enfants terrorisés par les policiers

Une première perquisition le 25 novembre 2021 était restée sans suite car aucun enfant n’était présent ce jour-là . Les forces de l’ordre sont donc revenues le 20 janvier 2022 vers 9 heures du matin. Cette fois, 15 enfants étaient présents. Certains enfants auraient été détenus, menacés, voire terrorisés durant des heures par les policiers. L’une des mères explique que les autorités ont procédé à des fouilles et des saisies et confisqué ordinateurs, téléphones, ainsi que 7.000 € lui appartenant. La raison de la fermeture de l’école serait purement administrative car l’école n’est pas déclarée. « Ceci justifierait peut-être une perquisition ordinaire, suivie d’une amende administrative, mais aucunement une prise d’assaut par des unités anti-terroristes », commente Reiner Fuellmich.

Pour lui, dénoncer l’emploi d’un langage de plus en plus discriminatoire, agressif et criminalisant envers les opposants aux mesures anticovid a pour objectif d’anticiper et, qui sait, prévenir ce genre de « déferlement totalitaire » qui, malheureusement, est loin d’être un cas isolé. Quelques mois plus tôt, une autre école « non-déclarée » avait été fermée de manière réglementaire en Bavière . Là aussi des liens avec les milieux d’extrême-droite et Querdenken avaient été avancés par les services de renseignements, mais niés par les intéressés.

Les médias complices

La presse, quant à elle, s’en délecte et ne peut s’empêcher de faire l’amalgame entre ces écoles « non déclarées » et d’autres expériences qui, par le passé, avaient mal tourné, où l’abus et la maltraitance d’enfants furent en effet constatés. Bien évidemment, il est du devoir de l’État d’intervenir rapidement et prévenir ce genre de situation avant qu’il ne soit trop tard.

Le problème est que la presse ne se rend compte ni des conséquences de ce qu’elle prêche ni de l’ironie du sort qui veut que la maltraitance ne soit justement pas l’apanage exclusif des enseignements dits « alternatifs ». Bien au contraire, il semble qu’en ce moment, depuis deux ans déjà, ce soient plutôt l’État, les autorités et l’éducation publique, armés de leurs mesures discriminatoires, qui, non seulement manquent à leur fonction de garants, mais qui ont activement pratiqué, si ce n’est encouragé, l’abus et la maltraitance de millions d’élèves  !

Pour détourner l’attention du grand public de ce désastre, il semble que certains décideurs aient choisi d’inverser les rôles, en discréditant les opposants et leur envoyant des unités anti-terroristes.

Par Colin Meier, correspondant de BAM! pour l’Allemagne


https://www.infranken.de/lk/erlangenhoechstadt/erlangen-polizei-stuermt-illegale-schule-und-findet-15-kinder-in-alter-muehle-art-5374840

https://www.br.de/nachrichten/bayern/illegale-schule-in-erlangen-verbindung-zu-reichsbuergern,SwOC63D

https://gettr.com/streaming/psfmeefcc1, à partir de 00:37:20

https://www.infranken.de/lk/erlangenhoechstadt/illegale-schule-in-erlangen-erste-untersuchungsergebnisse-liegen-vor-das-wissen-wir-art-5342404

https://www.infranken.de/ueberregional/newsticker-national/panorama/querdenker-schule-existenz-von-stiftung-unklar-art-5301284

https://www.infranken.de/ueberregional/newsticker-national/panorama/illegale-schule-betreiberin-wohl-aus-querdenker-szene-art-5297355

https://www.unicef.org/chad/press-releases/les-effets-n%C3%A9fastes-de-la-covid-19-sur-la-sant%C3%A9-mentale-des-enfants-et-des-jeunes-ne

Photo:
https://www.vorderstrasse.de/fotos/details/sekeinsatz-vom-schlauchboot/10763/-/

Categories: Colin Meier