Guerre civile inégale

SOS des soignants

Une infirmière dénonce la « guerre civile » qui fait rage entre le personnel vacciné et non-vacciné contre le covid au sein des hôpitaux. Elle en souligne une conséquence désastreuse : les nombreux burn-out parmi ses collègues. « On a l’impression que depuis deux ans, on ne parle plus que de covid ». Elle s’alarme également pour tous les patients dont les opérations sont postposées depuis deux ans. Par ailleurs, l’infirmière s’étonne des différences de traitement quant à l’obligation du passe sanitaire : à l’hôpital, le CST est demandé à tous, et notamment aux proches des patients, mais pas aux représentants de Pfizer !

Cette infirmière manifeste sous l’allure d’une mendiante faisant la manche devant le 16 rue de la Loi. L’idée : recueillir des sous pour les infirmiers et médecins non-vaccinés qui de ce fait risquent de perdre leur travail.