Tribune

Oh Maggie, si t'assumais!

Oh Maggie, si t'assumais!

Voilà près d'un an que cette crise sanitaire (politique?) nous enferme dans une société de plus en plus déprimée, où nos concitoyens se retrouvent poussés dans leurs derniers retranchements, perdent leur travail, font faillite, s'ôtent la vie... où nos enfants sont bouleversés par des mesures toutes plus incompréhensibles les unes que les autres, chacun fait comme il peut avec ses propres armes.
Chacun s'adapte...

Et pourtant, certains s'en sortent toujours. Très bien même.

Notre ex-ministre de la santé, Maggie De Block, représente aujourd'hui l'Open VLD en tant que députée à la Chambre des Représentants, avec un salaire environnant les 6000 euros net par mois (au minimum). Elle arbore un «magnifique» sourire sur sa photo de couverture Facebook, et rappelle à ses followers de ne pas oublier la Journée internationale du souvenir des victimes de l'Holocaust, pour «que les atrocités du passé ne se répètent pas». Elle semble avoir très vite oublié ses propres erreurs, ses choix plus que douteux, qui ont mené notre système de santé à l'hécatombe!

En juin 2020, Maggie admettait avoir fait des erreurs, déclarant que «quand on ne fait rien, on ne sait pas faire de bêtises». Certes, ma chère, mais quand on fait son job, on peut aussi penser à le faire bien, et pas à foirer bien comme il faut, au détriment de la vie d'autrui!

Rappelons quand même au passage qu'au début de la crise, Maggie traitait les généralistes de «dramaqueens» dans un tweet parce qu'ils commençaient à tirer la sonnette d'alarme concernant une arrivée du virus dans notre pays, les enjoignant à «arrêter de pleurnicher» ... Un mois plus tard, Docteur Maggie parlait de «grippette» qui terminerait en virus saisonnier sans réel impact pour les citoyens belges.

En décembre dernier, Maggie déclarait «n'avoir aucune excuse à donner», qu'elle avait fait tout ce qu'elle pouvait. Et certainement tout ce qu'elle n'aurait pas dû également... Même si l'on n'est toujours pas sûrs et certains des bienfaits du masque, celui-ci nous est imposé depuis des mois, mais peu avant cette «pandémie» , Maggie avait fait détruire une énorme réserve stratégique de dizaines de millions de masques FFP2 qui avaient apparemment atteint leur date de péremption (alors que ceux-ci sont composés d'éléments non périssables, allez comprendre...), masques qui auraient pu sauver des vies et peut-être, qui sait, endiguer la crise dès la première vague! Mais non, il nous aura fallu attendre, encore et encore, pour que Madame De Block puisse nous fournir des protections correctes, après avoir passé plusieurs commandes douteuses et perdu des millions d'euros dans des arnaques diverses et variées. Elle serait même allée jusqu'à refuser des propositions de livraisons, pour d'obscures raisons... Quelle gestion exemplaire !

Par la suite, et jusqu’à aujourd’hui, le manque de personnels soignants allait évidemment se faire grandement ressentir, notamment dans les services de réanimation, la faute aux coupes successives dans le budget des soins de santé appliquées ces dernières années par notre Ministre en charge, une fois de plus. La solution, selon Maggie? Transformer les chômeurs en infirmiers, bien sûr! Ou demander aux hôtes d'accueil de prendre la tension, quoi de plus normal!

Souvenons-nous qu'en 2017, les économies dans le cadre de la réforme du paysage hospitalier par cette même personne, qui déclarait à l'époque «réaliser des réformes et des économies, non pas à la hache, mais au scalpel fin.», s'élevaient à 144 millions d'euros en sécurité sociale et à 902 millions d'euros au total pour les soins de santé! Économies qui auront permis en 2020 à tous les hôpitaux et leurs personnels, qu'ils soient infirmiers, médecins ou administratifs, de sombrer au plus profond de leur profession, dans des conditions désastreuses, qui aboutirent dans de nombreux cas à des décès ou des aggravations de pathologies lourdes, ceux-ci étant réduits à faire un choix parmi les patients les plus «urgents» , la faute également à un manque cruel de matériel et d'espace d'accueil!

Au final, le personnel soignant en première ligne est décimé, les patients qu'ils soient étiquetés «Covid 19» ou pas ne peuvent plus être soignés de façon optimale, la crise continue après un an et ne semble pas prête de disparaître de si tôt, mais Maggie De Block est toujours là, fidèle à son nouveau poste, avec le sourire, sa petite maison et un salaire fixe qui tombe lourdement tous les mois sur son compte en banque comme l'enclume sur la tête des victimes de son précédent mandat!

Jusque quand allons-nous, peuple de Belgique, accepter d'être dirigés par des pantins incapables sans aucun scrupule ni intérêt pour leurs concitoyens, et jusque quand allons-nous laisser ces gens faire autant de dégâts dans nos foyers, pour ensuite se la couler douce et se faire oublier? Quand allons-nous prendre notre courage à deux mains et mettre fin à cet immonde spectacle de marionnettes qui se joue à la fois sur scène mais aussi dans les coulisses?

Et toi Maggie, quand vas-tu enfin assumer, accepter de présenter des excuses, et payer pour tes erreurs si la justice te l'impose?

Source photo :
https://www.qwant.com/?q=Maggie%20de&t=images&license=public