Revue de presse

Une vague de Covid déferle sur Israël car le virus circule même parmi les vaccinés

Une vague de Covid déferle sur Israël car le virus circule même parmi les vaccinés

Israël recommande de vacciner les adolescents à la suite de l'émergence de foyers (ou "clusters") de coronavirus dans plusieurs écoles. Même des personnes entièrement vaccinées ont contracté le virus. Les autorités blâment le variant delta, plus infectieux.

Le pays a signalé, le mardi 22 juin, quelque 125 nouveaux cas en l'espace de 24 heures, soit la hausse jamais atteinte en 24 heures depuis fin avril.

Les épidémies les plus récentes ont été identifiées dans plusieurs écoles à la suite de tests aléatoires et sont survenues après qu'Israël a supprimé la quasi-totalité de ses restrictions "coronavirus" en réponse à une diminution spectaculaire des cas et à une campagne de vaccination de premier plan, entamée en décembre.

Les infections ont culminé en janvier, avec plus de 10 000 cas quotidiens, et sont retombées à moins d’une dizaine par jour ce mois-ci.

Dans deux écoles, neuf enseignants entièrement vaccinés ont contracté le virus, a rapporté le journal local Haaretz.

La ville de Binyamina-Giv'at Ada, dans le centre d'Israël, a été classée zone « jaune » – une zone avec des niveaux modérés de coronavirus – dans le premier classement de ce type depuis mai, lorsque l'ensemble du pays a été déclaré vert.

Parmi les derniers cas positifs figurent trois militaires entièrement vaccinés, ont annoncé les Forces de défense israéliennes.

Face à ces données épidémiologiques, le ministère de la Santé a appelé à "élargir" la campagne de vaccination pour y inclure les enfants âgés de 12 à 15 ans et a ordonné aux élèves de porter le masque dans les écoles à partir de dimanche.

De même, les autorités israéliennes ont décidé le mois dernier que les adolescents seraient à présent éligibles au vaccin. Le choix de la vaccination est laissé toutefois à la discrétion des parents.

Benny Gantz, le ministre de la Défense, a ordonné à la Défense militaire et civile de renouveler les efforts de dépistage du coronavirus et de maintenir ouvert le service de traçage des contacts, qui devait être fermé.

Le ministère de la Santé a annoncé, mardi, avoir effectué 49 044 tests au cours de la dernière journée, avec un taux de positivité de 0,3%.

Avec la recrudescence attendue des voyages à l'étranger au cours de l'été, le ministre israélien de la Santé a annoncé que le gouvernement imposerait des amendes aux Israéliens qui se rendraient dans des pays jugés dangereux en raison des niveaux élevés d'infection.

Plus de 55% des 9,3 millions de citoyens israéliens ont reçu deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech.

Près d'un tiers des nouveaux cas de maladie recensés la semaine dernière concernent des individus vaccinés, et bon nombre de nouvelles infections sont dues au variant delta.

Hezi Levi, le directeur général du ministère de la Santé, a déclaré lundi à la chaîne israélienne Canal 12 que la plupart des nouveaux cas recensés chez les personnes vaccinées étaient bénins. Il a appelé cependant les parents à vacciner leurs adolescents.

En Israël, le nombre de décès dus au coronavirus s'élève à 6 428. On y recense actuellement 25 patients gravement touchés par la maladie.

Lire l'article dans son intégralité ici (Texte traduit de l'Anglais par BAM!):
https://www.msn.com/en-gb/news/world/israel-faces-covid-surge-as-virus-circulates-even-among-vaccinated/ar-AALiKRY?ocid=msedgntp

Source photo :
AdobeStock