Revue de presse

Masques obligatoires, jeunesse et enseignement, des dangers sous-estimés

Masques obligatoires, jeunesse et enseignement, des dangers sous-estimés

"Tribune : Le gouvernement fait enfin mine de reconnaître que les enfants sont innocents du Covid[1], qu’ils en risquent moins que de la grippe et qu’ils ne transmettent pas le virus. Mais -en même temps- le gouvernement diffuse un clip mensonger terrorisant les enfants qui veulent embrasser leurs grands-mères en prétendant qu’ils pourraient ainsi la tuer. Et -en même temps- le ministère de l’éducation maintient contre toute logique l’obligation du masque pour les enfants et adolescents."


"Voici quelques extraits de la lettre ouverte[9] du Docteur Brihaye, chirurgien ORL, spécialisé en rhinologie pédiatrique, qui a développé des techniques chirurgicales pour aider les nouveau-nés souffrant de malformations nasales à mieux respirer par le nez. Il insiste d’emblée sur le fait "qu’une bonne oxygénation du corps et du cerveau est très importante pour le développement physique, psychomoteur, intellectuel et émotionnel des jeunes enfants, et que cette oxygénation est principalement dépendante d’une bonne respiration nasale."  "


"L’observation de ces petits enfants en manque de respiration nasale nous montre qu’ils entrent dans une sorte de léthargie, d’hypotonie, pour diminuer leur besoin en oxygène et ainsi diminuer leur inconfort. De même, je soigne et développe des techniques chirurgicales pour les enfants de tout âge souffrant de maladies ou de traumatismes nasals afin de leur permettre de retrouver une bonne respiration par le nez. Il est spectaculaire de voir la libération immédiate et le développement rapide des enfants qui ont récupéré une bonne respiration nasale. Ils montrent alors une avidité à découvrir le monde."


"Comme disent certains, les enfants sont innocents du Covid ! Le Dr Brihaye rappelle pour les belges : « Sans doute est-il utile de se remémorer la lettre ouverte signée en juin par les responsables de l’ensemble des services de pédiatrie du pays, expliquant que les enfants ne sont ni vecteurs ni malades de la covid-19 et qu’à ce titre ils ont droit à une scolarité normale."


"Les médecins cliniciens ont complètement disparu de l’équation Covid19, comme au temps du cinéma du H1N1 où il fallait vacciner tout le monde et surtout pas passer par son docteur personnel… Mme Bachelot fière de son bilan parce qu’elle avait acheté des masques nous a coûté deux milliards pour rien avec ses vaccins, ses antiviraux, ses mesures et ses mensonges[15]. Bref, elle est aujourd’hui ministre de la culture. Véran n’a qu’à réfléchir à son avenir."


"On arrive au bout de cette histoire de la casse et de la désinstruction nationale[16] puisque les élèves et étudiants acceptent le masque sans broncher et sans se poser de questions sur son utilité, sa philosophie, son but apparent et réel etc. C’est comme cela, on va boire un thé glacé et parler du dernier jeu vidéo. Et basta."

Lire l'article dans son intégralité ici :

https://docteur.nicoledelepine.fr/masques-obligatoires-jeunesse-et-enseignement-des-dangers-sous-estimes/

Source photo license:

https://stock.adobe.com/Library/ba0b43a2-5d60-4c33-b37c-e67938679046?