Revue de presse

Les (presque) oubliés du Covid Safe Ticket

Les (presque) oubliés du Covid Safe Ticket

"Dans quel type de société vivons-nous aujourd’hui pour que le smartphone soit devenu indispensable pour participer et organiser un évènement ? Dans quel type de société vivons-nous aujourd’hui pour que notre participation à la collectivité soit conditionnée par un téléphone ?"


"Une carte blanche de Violaine Wathelet, secrétaire politique à Énéo mouvement social des aînés"

"C’est ce vendredi 15 octobre que rentre en vigueur l’obligation du « Covid Safe Ticket » (CST) en Région bruxelloise. En Wallonie, la date est encore inconnue. Outre les questions morales que soulèvent cette obligation et sur lesquelles nous ne reviendrons pas ici, nous constatons encore une fois que les conditions d’application de cette mesure prennent peu en compte les publics éloignés des outils numériques tant au niveau de l’obtention du CST qu’au niveau de son contrôle.

Effectivement, obtenir son CST ou son certificat européen de vaccination (différent du CST mais égal par ailleurs) peut être un sacré parcours du combattant. D’abord, il faut être en possession d’un smartphone ou d’un ordinateur/tablette et avoir une connexion internet. Rappelons qu’en 2019, 10% de la population belge n’avait pas de connexion internet à domicile… Et que certaines zones géographiques (dites zones blanches) du pays ont encore aujourd’hui une couverture réseau aussi bonne que celle de la Pampa. De plus, entre l’application « CovidSafe » qui vous permet d’avoir votre précieux ticket mais que vous ne pouvez ouvrir sans vous être authentifié grâce à l’application « Itsme ». Application que vous devez au préalable avoir téléchargée et à laquelle vous devez ensuite vous identifier avec votre carte d’identité… Sans compter les nombreux bug qui nous sont rapportés lors de leur utilisation. Bref, il y de quoi en perdre son clavier, même lorsqu’on est habitué à manipuler les smartphone, tablettes et compagnie. Aujourd’hui encore, 28 % des personnes âgées entre 65 ans et 75 ans n’ont jamais utilisé internet… Peut-on alors s’imaginer la difficulté que cela représente pour celles et ceux qui ne sont pas coutumiers des outils numériques ? Et donc dans quelle angoisse certains peuvent se retrouver face à une mesure de ce type ?

Il faut cependant saluer et encourager les initiatives communales qui mettent, par exemple, en place des permanences dans des Maisons de Quartiers afin d’accompagner les personnes qui éprouvent des difficultés à obtenir leur CST. Notons aussi qu’un numéro de téléphone (par Région) permet également de commander le Certificat Européen de Vaccination (CEV) qui sera alors envoyé au domicile de la partie demanderesse. Cette solution est, par contre, très peu connue du grand public car très peu plébiscitée. Aussi, elle ne permet pas aux personnes non vaccinées mais testées d’avoir accès au document puisqu’il y a un délai de 4 jours pour recevoir le CEV dans sa boite aux lettres, le test étant bien entendu périmé à la réception du document… Double peine donc pour les personnes non vaccinées et non digitalisées ! Pour elles, il sera tout simplement impossible de se rendre au cinéma, au restaurant (sauf en terrasse), etc.

Par ailleurs, légalement, le contrôle du CST ne peut se réaliser que via l’application CovidScanBe disponible uniquement sur un smartphone. Pour une organisation comme la nôtre, c’est impraticable. En effet, Enéo/Enéo Sport est composé de près de 4000 volontaires de plus de 55 ans. Ceux-ci sont les chevilles ouvrières de notre mouvement puisqu’ils sont à l’initiative de nombreuses activités qu’ils organisent de A à Z. Comme, par exemple des cours de gymnastique ou de danse. En tant qu’organisateurs de ces évènements c’est à eux que reviendra la lourde et questionnante tâche de contrôler si les participants sont en ordre sanitaire. Mais tous et toutes ne possèdent pas un smartphone… Dès lors, l’activité est en péril faute d’avoir les outils nécessaires pour sécuriser, d’un point de vue légal, les participants.

Dans quel type de société vivons-nous aujourd’hui pour que le smartphone soit devenu indispensable pour participer et organiser un évènement ? Dans quel type de société vivons-nous aujourd’hui pour que notre participation à la collectivité soit conditionnée par un téléphone? Une société qui n’a de cesse de prôner la liberté… enchaînée à un petit objet de quelques centimètres… ! Nous demandons donc que soit maintenue une alternative au monopole du numérique et qu’en l’absence de smartphone, les contrôles puissent s’effectuer avec un des outils les plus performants connus à ce jour : le cerveau humain !"


Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que la responsabilité de l’auteur et ne représentent pas nécessairement celle de BAM!

Lire l'article dans son intégralité ici :
https://www.lalibre.be/debats/opinions/2021/10/14/les-presque-oublies-du-covid-safe-ticket-JW4T44A6SBB6XBASGDMQ65FPBA/

Source photo:
https://www.qwant.com/?q=Covid+safe+tickets&t=images&license=share&o=0%3A9C23BEF6D4492CB19F46AB75C51FE2AACE136E7B