Revue de presse

LE TEST DE L’EAU QUI MOUILLE

LE TEST DE L’EAU QUI MOUILLE

"Pour le titre, j’hésitais entre «l’enfer est pavé de bonnes intentions» et «la science avance à grands pas». La Maison de la Culture d’Arlon annonce avec «enthousiasme» sa participation à un (nouveau) «spectacle test» le 5 juin prochain, sous l’égide de nos amis les virologues."

"400 personnes passeront un test dans la journée, et si elles sont testées négatives, elles pourront assister masquées à un spectacle de Bruno Coppens. J’en ris déjà.
Ce «testing» concernera en fait 800 personnes, puisqu’une personne sur deux sera privée de spectacle, assignée à un autre «groupe test» qui sera ultérieurement comparé au premier.
Une chance au grattage, une malchance au tirage.
Je peux déjà vous en prédire le résultat: le premier groupe va se fendre la poire, le second groupe va tirer la gueule."

"Cette initiative, présentée comme une étape vers la délivrance du secteur culturel, participe en fait à son ostracisation, et appelle un certain nombre de questions et commentaires.
1/ Quel est l’objet «scientifique» de «prouver» que 400 personnes «négatives» et masquées, enfermées pendant deux heures dans une salle de spectacle, n’ont aucune chance de se contaminer?
2/ Quel est le sens de réaliser en Wallonie un nouveau «test» qui, si absurde soit-il, a déjà été réalisé ailleurs en Europe et à plus grande échelle?
3/ Quel est le sens de réaliser un tel «test» à Arlon alors qu’à vingt kilomètres de là, au Grand Duché de Luxembourg, tous les théâtres et les salles de spectacle sont ouverts?
4/ A quoi sert-il de valider des protocoles sanitaires qui, s’ils sont ponctuellement applicables à une soirée «test», sont totalement incompatibles avec le fonctionnement «normal» d’un lieu de culture? Croit-on vraiment que les gens vont aller cracher dans une éprouvette l’après-midi pour pouvoir aller au cinoche le soir? Qui va payer cette infrastructure et cette logistique? Qui va payer ces frais supplémentaires?
5/ Pourquoi le seul secteur culturel seul devrait-il se soumettre à ces rituels d’exorcisme, alors que les grandes surfaces préparent les soldes en mode «open bar», et que les transports publics, bourrés aux heures de pointe, ne sont même pas équipés d’une bouteille de gel hydro-alcoolique?
6/ Pourquoi une partie du secteur culturel, au lieu de dénoncer ces incohérences et ces absurdités, participe-t-il joyeusement à cette mascarade?
7/ La Fédération Wallonie-Bruxelles et les administrations culturelles, qui organisent tout ce barnum, n’ont vraiment rien de plus urgent et de plus utile à nous proposer que des «soirées tests» pour démontrer que l’eau mouille? Comment peut-on, à la fois, prétendre «soutenir la culture», et multiplier perpétuellement les obstacles à sa réouverture?
8/ Jusqu’à quand allons-nous accepter ce foutage de gueule permanent?"

"Claude Semal, le 16 mai 2021."

"Ci-dessous, l’appel enthousiaste de la Maison de la Culture d’Arlon et de «goforculture»."

"Maison de la Culture d’Arlon se sent surexcité(e).6h·"

"CULTURE EN DANGER ET POURTANT SANS DANGER // Cher public, Le 5 juin prochain, nous aurons le plaisir de vous ouvrir à nouveau les portes du grand théâtre afin de vous proposer une expérience inédite, un événement-test GRATUIT et supervisé par Yves Coppieters. Dans le but d’évaluer les modalités de redémarrage de la culture, une série d’événements-tests est proposée partout en Belgique. Dans la province de Luxembourg, c’est la Maison de la Culture d’Arlon qui, suite à un travail de longue haleine, a été sélectionnée pour réaliser ce test.
QUEL EST LE BUT DE CETTE ACTION? · Démontrer la non-propagation du virus dans une salle de spectacle· Démontrer qu’une salle peut être remplie et que les jauges maximum sont inutiles QUAND ET OÙ? Le 5 juin 2021 en soirée, dans la grande salle de la Maison de la Culture.
A L’AFFICHE? L’excellent Bruno Coppens LE PRINCIPE? Environ 400 personnes «covid négatives» assisteront gratuitement au spectacle de Bruno Coppens et 400 autres personnes ne participeront pas à la soirée (ceux-ci se verront cependant offrir l’entrée à un autre spectacle en début de saison). Le but est de pouvoir comparer la propagation du virus entre un groupe ayant été au théâtre et un second groupe ne s’y étant pas rendu LA PROCÉDURE? En fonction du nombre de demandes, les 400 spectateurs seront tirés au sort pour assister gratuitement au spectacle de Bruno Coppens (ils devront payer un droit de réservation de 20 euros qui sera remboursé à la fin de la procédure). Les personnes sélectionnées seront priées de faire un test rapide le 5 juin dans la journée et ne rentreront dans le théâtre qu’avec la certification qu’ils sont «Covid négatifs.» Le 12 juin ces personnes reviendront se faire tester une seconde fois. Ils seront alors remboursés des 20 euros prépayés. Par ailleurs, le jour du spectacle, 400 autres personnes seront également invitées à se faire tester. Ce second groupe n’ira pas voir le spectacle de Coppens mais sera invité à voir gratuitement un autre spectacle en début de saison. Le nom de ce spectacle sera dévoilé bientôt. Le 12 juin ces personnes reviendront se faire tester une seconde fois. Ils recevront alors un billet d’entrée pour ce spectacle gratuit.
COMMENT S’INSCRIRE? C’est évidemment votre participation active qui fera de ce projet une réussite! Pour participer, il suffit de s’inscrire via ce lien: https://www.goforculture.be
Nous vous remercions d’avance pour votre présence et nous avons hâte de vous retrouver! L’équipe"

Lire l'article dans son intégralité ici :
https://www.asymptomatique.be/le-test-de-leau-qui-mouille/

Source photo :
https://www.qwant.com/?q=eau+qui+mouille&t=images&license=public&o=1%3AAC9F26533EEBDCA41846A6E111377D8781609365