Revue de presse

Le droit d’euthanasier nos ainés en EHPAD décret du 16 -10-2020

Le droit d’euthanasier nos ainés en EHPAD décret du 16 -10-2020

Au secours, le droit d’euthanasier nos ainés en EHPAD revient dans le décret du 16 octobre 2020

"Tribune : Terrifiante succession des faits en cet automne sordide : il apparait ainsi successivement :
l’interdiction de la prescription d’azithromycine chez les ainés en septembre et en octobre, un nouveau décret Rivotril pour euthanasie des résidents en EHPAD réactualisé dans le cadre des nouvelles mesures anticovid ! 
Sans parler bien sûr de l’enfermement nocturne qu’on n’avait pas vu depuis août 44, du scandale des masques inutiles et dangereux par infection bactérienne entre autres, des tests covid non fiables, base de la propagande éhontée du gouvernement."


" Rebelote… Le nouveau décret n’oublie pas de rappeler «l’autorisation d’euthanasie non volontaire» pour des gens âgés dont le directeur d’EHPAD aura estimé que ses chances de guérison en réanimation, si le besoin s’en faisait sentir, seraient insuffisantes pour encombrer les hôpitaux et tant pis si les lits privés interdits de travail normal sont vides."


"Par dérogation à l'article L. 5121-12-1 du code de la santé publique, la spécialité pharmaceutique Rivotril® sous forme injectable peut faire l'objet d'une dispensation, par les pharmacies d'officine en vue de la prise en charge des patients atteints ou susceptibles d'être atteints par le virus SARS-CoV-2 dont l'état clinique le justifie sur présentation d'une ordonnance médicale portant la mention «Prescription Hors AMM dans le cadre du covid-19»."


"Faut-il répéter ici ce que nous avions détaillé dans l’article d’agoravox de début avril[10], portant sur le premier décret autorisant l’euthanasie des résidents en EHPAD ou à domicile paru fin mars 2020 au moment du gros de l’épidémie, alors que des lits restèrent vides tant en public qu’en privé, les ARS ayant sous injonction du ministre fait respecter le Plan Blanc c’est-à-dire l’interdiction pour toute structure hospitalière de prendre en charge des patients en dehors de l’urgence jugée par l’ARS !"


"Et notre article de début avril 2020[13] qui mettait en garde les médecins de ce qu’on attendait d’eux, c’est-à-dire la violation du serment d’Hippocrate, refusant qu’on traite tôt les résidents suspects de covid (et seulement suspects, et les pneumopathies bactériennes ne furent pas traitées et donc abandonnées) par chloroquine et azithromycine, et en revanche qu’on aille rapidement vers l’euthanasie par Rivotril."


"Malgré toutes les mises en garde de la population sur l’euthanasie non volontaire et l’absence quasi-totale des familles dans l’accompagnement de leurs ainés sacrifiés au printemps 2020, le gouvernement reprend ou poursuit sa politique meurtrière qui a beaucoup choqué."

Lire l'article dans son intégralité ici :

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/au-secours-le-droit-deuthanasier-nos-aines-en-ehpad-revient-dans-le-decret-du-16?fbclid=IwAR08dvliPw0nGh8-BpG5OpiypXIObir8YgF0BG2bhZl5CUNP5JeOMQIkJzA

Source photo :

https://pxhere.com/fr/photo/603742